le_puits_des_histoires_perduesAlors que son mari est toujours éradiqué, Thrusday Next, enceinte, se retrouve dans un mauvais polar qui ne sera sûrement jamais lu pour se cacher et se reposer. Cependant, elle poursuit son apprentissage à la Jurifiction, la police des livres, aux côtés de Miss Havisham tout droit sortie des Grandes espérances. Alors que Thursday espère profiter de ces quelques mois pour se reposer et ne pas oublier son mari, le Monde des Livres en décide autrement.

Après avoir dévoré avidement L'affaire Jane Eyre, et retrouvé avec plaisir les personnages centraux dans Délivrez-moi !, il me paraissait totalement logique et adapté de me plonger dans le troisième volume des aventures déjantées crées par Jasper Fforde, et ce malgré quelques avis beaucoup plus mitigé sur ce volet que j'avais pu lire. Aussitôt dit, aussitôt acheté, et voilà une lecture commune avec George qui se profile. Décidée à l'automne, ne résistant pas à l'envie de retourner dans ce monde parallèle, je me suis empressée de le sortir de ma PAL et de l'entamer...

...Pour vite déchanter... Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la magie qui avait opéré avec les deux premiers volumes a refusé de réapparaitre aux fils des chapitres que je lisais de ce troisième opus. Impossible de me plonger dans l'histoire, de me concentrer, et de trouver un fil conducteur à toutes ces situations abracadabrantesques qui semblaient s'enchainer sans que je comprenne quelque chose... Bon, je sais qu'à la base, je ne suis pas une adepte de science fiction, et que Jasper Fforde est plus dans la science fiction que dans la réalité avec ce monde parallèle et tellement proche du notre qui relate dans les deux premiers tomes. Oui, mais voila : dans les deux premiers tomes, on a encore accès à ce monde parallèle différent mais quand même bien proche du notre. Que là, impossible de trouver le moindre repère, Thursday se retrouvant uniquement dans le Monde des Livres, ayant à faire à des personnages très étranges et se déplaçant d'une manière totalement abstraite dans un univers encore plus abstrait pour moi...

Bref, arrivée à mi-parcours, je l'avoue, j'ai lâchement abandonné ce roman, et malgré quelques tentatives pour m'y replonger depuis, je n'arrive vraiment pas, restant sur cette sensation d'éloignement trop important de la réalité, mes petites neurones étant définitivement réfractaires à l'imagination... J'espère que les autres co-lectrices auront, elles, passé un bon moment ! Mais que voulez-vous, cela peut arriver à tout le monde !

A lire aussi :
Ont lu ce livre avec moi : Céline, George, Sabbio.

dt029_livres_et_bois

Texte © Miss Alfie 2011, sauf citations.
Edition lue :Le puits des histoires perdues, Jasper Fforde, traduit de l'anglais par Roxane Azimi, éditions 10/18, collection Domaine étranger, 2007, 445 pages.