Miss Alfie, croqueuse de livres... & Compagnie !

Carrousel
mardi 21 octobre 2014

Au bord de l'eau

2014

Posté par Miss Alfie à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 20 octobre 2014

La femme de hasard - Jonathan Coe

femme de hasardMaria vit chez ses parents près de Birmingham. Elle réussit à entrée à Oxford. Accompagnée bien malgré elle de Ronny, elle y fait quelques rencontres. Finit par se marier. Le tout sans comprendre ce que peut bien être le bonheur.

En France (et peut-être ailleurs aussi du coup), on a quand même la manie d'attendre qu'un auteur ait fait ses preuves avec l'un de ses succès récents pour sortir ses premiers romans. On se retrouve donc avec, sur le marché, des ouvrages travaillés, qui ont gagné en maturité, et des nouveautés pas si nouvelles que ça dans lesquelles on constate souvent des naïvetés, des faiblesses ou des maladresses qui témoignent de la jeunesse de l'auteur dans l'écriture. Beaucoup de lecteurs s'avouent alors déçus par ces lectures "de jeunesse", surtout quand ils oublient ce paramètre dans leur critique.

Mais pour une fois, je dois dire que Jonathan Coe m'a surprise. La femme de hasard, s'il n'a été publié en France que fin 2006, est le premier roman de Jonathan Coe à avoir été publié en 1987. Près de vingt ans avant le brillant Testament à l'angaise ou La maison du sommeil. Et déjà dans ce roman assez court (moins de 200 pages, vous savez que chez moi, ça fait deux jours), on perçoit tout le talent de ce romancier.

Il faut dire que le personnage de Maria est très particulier. Ni réellement antipathique ni franchement sympathique, Maria semble traverser son existence sans la prendre en main, se laissant porter par les événements sans trop comprendre le pourquoi du comment. Maria est un être neutre, qui reste à la lisière des événements, dont la vie change car un élément extérieur est venu la percuter.

Pour raconter ce genre de personnage, sans envie, sans ami, sans désir, il fallait un narrateur plein de cynisme et d'ironie, sans quoi la lassitude et l'ennui pouvaient assez rapidement contaminer le lecteur. Avec un mécanisme d'interpellation régulière du dit lecteur, Jonathan Coe réussit à insuffler à l'ensemble la dose minimale d'humanité nécessaire à cette analyse des relations humaines peut optimiste, mais non dénuée d'intérêt.

Si La femme de hasard aurait pu aller plus loin à certains moments, Jonathan Coe livrait pour son premier roman une histoire prometteuse et laissait déjà entrevoir l'auteur très apprécié qu'il est devenu. Une lecture pour les amateurs de Coe, mais sans doute pas pour le découvrir en premier lieu.

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Lis tes ratures : "Un livre faussement interactif, où l'auteur se joue autant du lecteur que de son héroïne, si tant est qu'il joue."
  • Conduite en état livresque : "Jonathan Coe a créé d'autres situations loufoques où l'on rit aux dépens des personnages. Cependant, à force de vouloir trop en faire, il m'a ennuyée."

Texte © Miss Alfie 2014.
Édition présentée : La Femme de hasard, Jonathan Coe, traduit de l'anglais par Jamila et Serge Chauvin, Editions Gallimard, collection Folio, 2006, 184 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 19 octobre 2014

Tu viens t'asseoir ? - 2 -

2014

Posté par Miss Alfie à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 17 octobre 2014

Pornstar - Anthony Sitruk

Pornstar_COuvAlan est une vieille gloire du cinéma porno français. La soixantaine, il enchaîne les tournages miteux et les happenings sans classe pour tenter de vivre. Jusqu'au jour où une rencontre lui fait changer sa façon de voir les choses.

Préambule : Lecture pour adultes

Racontons d'abord comment ce livre est venu entre mes mains. L'auteur a contacté la miss pour lui proposer l'envoi du livre. La miss n'étant pas particulièrement fan, elle s'est retournée vers moi en me le proposant. Par curiosité, j'ai accepté et je me suis retrouvé à lire ce court ouvrage qui se lit fort bien et fort vite.

Fort bien car c'est plutôt bien écrit. Le style n'est pas spécialement riche mais il s'adapte au personnage principal. De fait, le style est très oral, très direct et, focément, parfois très cru. Vous aurez noté le préambule de la note et aussi le titre qui affiche tout de suite la couleur. Je précise néanmoins que les scènes de sexe ne sont pas le centre du roman. Bien qu'il y en ait quelques unes, elles ne sont pas là dans un but excitatoire mais plutôt pour illustrer le propos. Ce qui peut paraître paradoxal quand je parle d'un roman dont la première phrase est "Mine de rien, ça doit bien faire quarante-cinq minutes que je l'encule."

Non, le fond de l'histoire est plutôt une description du monde du cinéma pornographique, son âge d'or (les années 70-80) et les détournements qui en ont été faits pour arriver à ce qu'est l'industrie porno aujourd'hui. Le livre est très bien renseigné puisque l'auteur a longuement parlé avec un comédien de ce fameux âge d'or. On y retrouve donc des vrais noms d'acteurs et actrices, de réalisateurs, de producteurs. La description de cet univers est clinique, parfois glaçante, très loin des clichés dorés que certaines personnes peuvent avoir sur un univers qui pourrait être considéré comme idyllique puisqu'il s'agit de baiser à longueur de journée.

L'évolution du héros se fait un catalyseur qui s'avère être justement une victime de cette industrie pronographique, de ces jeunes filles qui tournent une vidéo par curiosité sans se douter des conséquences tragiques possibles. Ca renvoie d'ailleurs à un triste fait d'actualité récente. Pornstar se révèle donc une très bonne lecture qui permet d'avoir une description et une histoire de la pornographie en France, avec ses beaux comme ses moins bons côtés. une bonne plume permet de faire cet ouvrage une très bonne surprise de cette année.

Texte © Alfie's mec, 2014.
Couverture : Pornstar, Anthony Sitruk, Éditions La Musardine, 2013.

Posté par Alfies mec à 07:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 16 octobre 2014

Penseur aquatique

2013

Posté par Miss Alfie à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »