Miss Alfie, croqueuse de livres... & Compagnie !

Carrousel
jeudi 20 juin 2019

Nos premiers jours - Jane Smiley

Nos premiers jours

1920. Le petit Franck Langdon vient au monde en ce début d'année, dans la ferme de ses parents Rosanna et Walter. Années après années, la famille s'agrandit, la ferme s'étoffe, et la vie poursuit son cours en même temps que l'Histoire des Etats-Unis.

Résumer ce roman est difficile, car c'est juste l'histoire d'une famille américaine à partir de 1920 que Jane Smiley raconte dans le premier volume de cette saga en trois tomes. "Un siècle américain" est l'occasion de re-découvrir l'histoire des Etats-Unis d'Amérique à travers cette d'une famille de fermiers. 

Rosanna et Walter vont avoir six enfants. Six personnages très différents les uns des autres, six personnages auxquels le lecteur s'attache. Chaque chapitre correspond à une année, et Jane Smiley navigue entre les parents et les enfants Langdon, adaptant son style au personnage et à son âge. Ainsi, lorsque Franck est bébé, elle n'hésite pas à se mettre à sa hauteur pour raconter ce qu'il voit et imagine ce qu'il peut comprendre du monde qui l'entoure... Franck, l'aîné de la fratrie, peut-être celui auquel je me suis personnellement le plus attachée, parce que c'est le premier que l'on suit vraiment... 

Dans tous les cas, ce premier tome m'a beaucoup plu. J'ai aimé la douceur qui se dégage de cette histoire familiale sans mélo ni excès. Il y a des drames, il y a des joies, tout est raconté simplement et naturellement. Un premier tome prometteur pour une saga que je vous conseille pour cet été !

Une lecture en partenariat avec les éditions Rivages.

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : Nos premiers jours, Jane Smiley, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Carine Chichereau, éditions Rivages, collection Rivages Poche, 2018, 600 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 17 juin 2019

Dans la tête de Sherlock Holmes, tome 1 : L'affaire du ticket scandaleux - Cyril Lieron et Benoît Dahan

dans la tête de sherlock holmes_couv

Alors qu'il vient de passer une nuit sous l'effet de la cocaïne, Sherlock Holmes est réveillé par l'arrivée d'un médecin ami de Watson que la police a retrouvé errant dans la rue en pleine nuit. Les rouages du cerveau du plus grand détective du monde vont se mettre en route pour reconstruire la soirée de cet homme et comprendre ce qui se cache derrière la représentation théâtrale à laquelle il a assisté...

Il est rare que je vous parle de séries quand il n'y a qu'un seul tome sorti, mais j'avais vraiment envie d'attirer votre attention sur cet objet littéraire que vous devriez trouver dans toute bonne librairie pour moins de 15€. Avec sa couverture découpée, Dans la tête de Sherlock Holmes pose tout de suite le concept : nous voilà embarqué dans les rouages du cerveau du maître de la déduction.

dltdsh_planche1

Côté intrigue, j'attends de voir le second volume pour juger de la qualité du scénario. Il faut dire que j'ai tendance à chipoter sur ce qui touche de près ou de loin à Sherlock Holmes en bon adepte du canon holmesien... Mais je sais aussi reconnaître les bonnes adaptations, ou les inspirations réussies. Dans le lot, j'en profite pour en remettre une couche et vous rappeler l'excellente série BBC de Mark Gatiss et Steven Moffat avec Benedict Cumberbatch et Martin Freeman dans les rôles principauxSherlock.

En revanche, si je vous parle aujourd'hui de cet album, et je l'ai évoqué, c'est pour son graphisme, pour l'oeuvre visuelle qu'il offre à nos yeux de lecteurs. Au fil des pages, le lecteur navigue dans l'enquête, suit les deux protagonistes, et s'immerge dans les rouages déductifs de Sherlock Holmes. Un fil rouge traverse l'album, récupérant sur son passage les indices que Sherlock va compulser et classer dans sa mémoire. Les personnages sont très expressif et l'univers holmésien est dépoussiéré sans être maltraité.

Ce premier volume mérite donc d'être découvert. Je salue l'originalité de la mise en page et du graphisme, très beau boulot du dessinateur Benoît Dahan. Reste à voir ce que donnerai l'intrigue complète avec le second volume !

dltdsh_planche2

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture et planches : Dans la tête de Sherlock Holmes, tome 1 : L'affaire du ticket scandaleux, Cyril Lieron et Benoît Dahan, éditions Ankama, 2019, 48 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 10 juin 2019

Une vie - Guy de Maupassant

Une vie

Jeanne a dix-sept ans quand elle sort du couvent où ses parents l'ont envoyée faire ses études. Elle rêve du grand amour, dans le domaine familial normand. Ce grand amour prend les traits de Julien, un voisin qu'elle va bien vite épouser. Mais Jeanne va rapidement se rendre compte que sa vie n'est pas aussi romantique qu'elle l'avait rêvée.

Publié un an avant La joie de vivre, Maupassant ouvre la voie à Zola pour conter l'histoire d'une jeune femme bercée d'illusion qui se fera berner et qu'on a finalement envie de secouer pour lui faire ouvrir les yeux et la sortir de sa naïveté.

Dans Une vie, Maupassant nous entraîne en Normandie (normal pour cet écrivain) à la rencontre de Jeanne et de sa famille. Fille unique, Jeanne a suivi une partie de son éducation au couvent et s'est laissée porter par les illusions concernant le mariage. Dans une société où les choses ne se disaient pas, y compris les plus simples, Jeanne est une victime prise dans les griffes de l'apparence.

Si ce personnage m'a parfois agacée, que j'ai eu envie de lui ouvrir les yeux, j'ai aussi trouvé ce roman de Maupassant extrêmement moderne. Il nous plonge dans une société de convenances, dans laquelle il faut faire croire, dans laquelle on ne dit pas les choses, on éduque les jeunes filles dans l'illusion d'un romantisme que les hommes n'ont pas. Plusieurs passages m'ont particulièrement touchée, notamment ceux tournant autour du mariage de Jeanne et de la découverte de la vie conjugale : on y découvre une jeune fille qui n'a aucune idée de ce qu'il va se passer dans la chambre close, dont la mère muette est remplacée par le père pour une ébauche d'explication... La scène de la nuit de noce est ni plus ni moins que ce qu'on nomme clairement aujourd'hui comme un viol conjugal...

Si j'ai trouvé beaucoup de ressemblances entre Jeanne et l'héroïne de Zola, Pauline, j'ai trouvé ce roman de Maupassant facile à lire. On sent une qualité d'écriture, un style plus classique, plus travaillé que ce qu'on peut lire dans bon nombre de romans de notre époque, mais le tout reste très très accessible. Un très bon point pour un roman qualifié aujourd'hui de "classique" et qui se révèle pourtant très moderne !

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : Une vie, Guy de Maupassant, éditions Pocket, 2009, 320 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 6 juin 2019

Batman, The dark prince charming - Enrico Marini

Batman dark prince charming 1

Quel est le lien entre le Joker, Batman et cette petite fille qui cherche sa maman en espérant que le chevalier noir vienne la délivrer ?...

Généralement, c'est plutôt l'homme qui ramène à la maison des "Batman". Mais cette fois, c'est moi qui ait demandé à l'un des assistants du dealer si ça valait le coup... Que n'avais-je pas dit ?! "Comment ça, vous n'avez pas fait le Batman de Marini ?! Mais il faut !!!".

Batman dark prince charming 3

Aussitôt dit, aussitôt fait, me voilà ressortie de la boutique munie des deux épisodes de ce "Dark Prince Charming". Marini, pour ceux comme moi qui ne connaissait pas, c'est le dessinateur du Scorpion et des Aigles de Rome (dont il fait aussi le scénario d'ailleurs). Mais Marini, c'est aussi un fan de Batman qui a pu se glisser dans la peau de l'homme chauve-souris le temps d'une intrigue.

Dans ces deux albums, on retrouve mêlés les codes de la BD franco-belge et du comic américain. Comme souligné par l'assistant du dealer, on le voit au format des albums : une hauteur de BD européenne, une largeur de comic américain. 

Batman dark prince charming 2

A l'intérieur, des dessins majestueux, parmi les plus belles planches que j'ai eu l'occasion de voir, et un scénario qui joue avec les codes des albums de batman pour le peu que j'en connais, mais qui n'hésite pas à mettre plus d'émotions que ce que j'avais lu jusqu'à présent.

On y croise bien sûr le Joker et sa bande de mains armées, Harley Quinn, mais aussi Catwoman aux côtés d'un Batman perdu dans ses sentiments et ses priorités. On retrouve ce côté sombre de l'homme noir, déjà perçu dans The White knight et que je n'avais clairement pas perçu jusqu'à présent... L'occasion une fois de plus de se rendre compte de la complexité des personnages nés à partir de ceux créés par Bob Kane et Bill Finger, le tout porté par un dessin superbe.

Batman dark prince charming 4

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture et planches : Batman, The dark prince charming, Enrico Marini, éditions Dargaud, 2017, 2018, 72 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 3 juin 2019

London nocturne - Cathi Unsworth

London nocturne

Londres, 1942. En plein Blitz, plusieurs jeunes femmes sont assassinées et mutilées. L'inspecteur Greenaway se fond dans la nuit londonienne pour retrouver l'Eventreur du couvre-feu, explorant bars, chambres d'hôtel et allées sombres.

Je vous l'avoue, le pitch de ce bouquin m'a beaucoup plu, et la première moitié du roman m'a totalement captivée. En tant que lecteur, nous voilà plongé dans un univers qui mêle la seconde guerre mondiale avec l'un des plus mythiques meurtriers de l'histoire du crime. Pour qui aime ces deux univers, ce roman peut vous plaire... Mais...

Oui, parce qu'il y a un mais...

Mais vous risquez de vous ennuyer dans la seconde moitié du roman... Ou au moins vous demandez quel est son intérêt... Car une fois le suspect principal arrêté, Cathi Unsworth, elle, ne s'arrête pas là et poursuit son roman avec un nouveau meurtre, crée des liens avec un gang de petits voleurs, et déroule une histoire qui n'a plus grand intérêt. 

A l'arrivée, on a de multiples pièces de puzzles les unes à côté des autres, mais le tout manque de lien. On a l'impression d'avoir survolé les différents aspects, les relations entre les personnages... Multipliées quand elles auraient mérité d'être moins nombreuses et plus développées...

Au final, Cathi Unsworth livre un roman intéressant, mais qui s'éparpille dans un Londres en ruine...

Un livre découvert en partenariat avec les éditions Rivages, sorti en librairie le 1er mai 2019.

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : London nocturne, Cathi Unsworth, traduit de l'anglais par Isabelle Maillet, éditions Rivages, collection Rivages Noir, 2019, 350 pages.

Posté par Miss Alfie à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,