pourquoi pas1985. Brian Jackson quitte sa petite ville pour l'université. Plutôt du genre intello, il tombe amoureux de la fille la plus convoitée de la fac. Autant dire que ses chances sont minces... Sauf à se retrouver avec elle à participer à un jeu télé...

J'avais lu l'an dernier le premier roman paru en France de David Nicholls, Un jour. Le succès de ce roman a, comme bien souvent, incité son éditeur à ressortir des placards le premier roman de David Nicholls, publié outre-Manche en 2003. Si ressortir après coup un premier roman peut être un pari dangereux, Pourquoi pas ? ne m'a pas causé de déception particulière, notamment car je l'abordais avec l'envie d'un roman distrayant et surtout pas prise de tête.

Sur ces deux points, rien à redire. David Nicholls nous offre l'histoire d'un jeune étudiant à une période charnière de sa vie, l'entrée à l'université. Brian est un peu tous les étudiants, pas très dégourdi pour certaines choses, encore boutonneux, cherchant à se détacher de l'emprise de sa mère, et forcément amoureux de la nana la plus inaccessible... Et en même temps, Brian n'est pas si lisse et prévisible que ça. Certes il a un côté intello, suivant avec assiduité l'University Challenge depuis de nombreuses années (sorte de Questions pour un champion spécial fac), mais il n'est pas brillant dans ses études. Il faut dire qu'au lieu de potasser ses cours, il a une vague tendance à préférer enquiller quelques pintes de bière maison, à défaut de mieux !

Pourquoi Pas ? aurait pu facilement tomber dans le registre des romans niais et prévisibles, mais l'intrigue autour du challenge qui se met en place lui donne un intérêt réel. D'autre part, je tiens à souligner les nombreux sourires en coin qui me sont venus au cours de ma lecture : Brian, qui est le narrateur, n'hésite pas à faire preuve d'un certain cynisme et d'une réelle auto-dérision toute british... Et puis ce Brian, même si c'est un mec et que j'ai près de 12 ans de plus que lui, je me reconnais un peu en lui... Une fois n'est pas coutume, je finirai sur une petite citation relue plusieurs fois tant je m'y retrouve. C'est qu'apprendre la vie, c'est pas toujours facile...

"Lors du silence embarrassant qui suit, j'ai le loisir de ruminer l'art difficile de la conversation. Dans l'idéal, au réveil, on me tendrait un script de tout ce que j'aurai à dire dans la journée. Je pourrais ainsi pondre et corriger mes dialogues en coupant les lourdeurs et les blagues idiotes. Malheureusement, c'est impossible. Se taire l'est aussi." (p.101)

Mes remerciements aux éditions 10/18 pour cette lecture et cette découverte !

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Livrogne : "L'auteur livre un pamphlet social comme il y en a pléthore… Mais on se laisse doucement porter par l’atmosphère sereine qui émane de ce récit, certes un peu monotone parfois."
  • La bibliothèque de Lilou : "Même si c'était assez prévisible, j'ai passé un agréable moment avec Pourquoi pas ? Ca ressemble fortement à un roman initiatique à la sauce british sans le côté larmoyant de Dickens."
  • Ce sera comment, dis ? : "David Nicholls est un digne représentant de la littérature anglaise contemporaine. Ses personnages sont complexes, bourrés de défauts et ne choisissent que rarement le chemin le plus facile. Ils sont pleinement ancrés dans leur époque et on se plaît à (re)découvrir des éléments de la culture populaire des années 1980."

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : Pourquoi pas ?, David Nicholls, traduit de l'anglais par Michèle Lévy-Bram, Éditions 10/18, Collection Littérature étrangère, 2013, 454 pages.