elephant manEn 1884, le docteur Frederick Treves rencontre John Merrick, un homme atteint d'une maladie rare le transformant en "Homme éléphant" comme l'indique le forain qui l'exibe. Treves va peu à peu gagner la confiance de l'homme et réussir à lui offrir une vie décente.

Je vais vous parler aujourd'hui d'un livre très court, puisqu'il fait moins de 70 pages, sur lequel je suis tombée par hasard en cherchant un cadeau pendant mes vacances. Le titre m'a interpellé, le nom de l'auteur également, et j'ai vu défiler devant moi les images du film éponyme de Dadid Lynch que j'avais vu au collège, non sans traumatismes, je dois le reconnaître...

Elephant Man, c'est avant tout l'histoire hors du commun d'un homme né en Angleterre dans le courant du 19e siècle, un homme atteint d'une maladie rare aux conséquences physiques plus qu'impressionnantes. Si on a longtemps évoqué le concernant la maladie de Recklinghausen, les dernières études évoquent plutôt le syndrome de Protée, une maladie a priori encore plus rare.

Ce court récit, écrit par Frederick Treves, relate la rencontre entre les deux hommes et l'évolution de John Merrick auprès du médecin. Il n'apporte guère de nouveautés concernant une histoire bien connue mais offre un autre regard sur les attitudes et les réactions de Merrick, qui ne me semblent pas autant analysées dans le film de Lynch.

Pour qui a vu le film de Lynch ou envisage de le regarder un jour, la lecture, très facile et très rapide, de ce récit donnera une perspective différente, plus proche de la réalité, plus respectueuse de la chronologie de la vie de Merrick que ce qu'Hollywood a pu en proposer. A ne pas manquer, la courte postface de la traductrice qui complète le récit de Treves en apportant quelques précisions historiques et scientifiques.

Texte © Miss Alfie 2012.
Édition lue : Elephant man, Frederick Treves, postface et traduction de l'anglais par Anne-Sylvie Homassel, Éditions du Sonneur, La petite collection, 2011, 68 pages.