RDPCOUVCatherine a 72 ans. Michel, son fils, a 42 ans et vit encore avec elle. Il faut vous dire que Michel est handicapé suite à une accident de voiture. Cet album raconte l'histoire de ce couple improbable.

"Alors, oui, t'es mignon, Christophe, tu fais une série estivale sur les explorateurs, les vacances toussa. Et à la rentrée ? Plus rien ? C'est quoi, ce bordel ? Tout le mois de septembre, on a attendu une chronique BD !! Et rien !! On attend octobre et bim, le 1er mercredi du mois d'octobre, on a le droit à un bilan. Ah oui, tu t'en sors bien et tu échappes encore à une chronique. Là, franchement, il faut faire quelque chose." Bon, d'accord. Je m'y remets. C'est la faute à un bouquin qui m'a pris un peu de temps à lire et que voilà, bon, j'avais pas trop la tête à écrire des chroniques. La flemme, quoi. Du coup, j'ai des chroniques en retard. Donc, là, je vous sors une petite chronique sympa sur un one-shot qui ne l'est pas moins. Je vous prévois une série de chroniques sur des comics quand j'aurais lu Hit-Girl et le Cercle.

RDPPLAttaquons-nous donc à ce one-shot scénarisé par Zidrou et dont le titre long comme un jour sans pain ne laisse pas beaucoup échapper d'infos sur l'histoire. Zidrou, je l'ai découvert avec Le beau Voyage, une histoire pas super joyeuse mais très bien écrite. Du coup, là, on a une histoire pas super joyeuse non plus mais bourrée de tendresse. Il nous raconte l'histoire de cette mère qui doit s'occuper de son fils handicapé que seul le Puissance 4 et un dessin animé passionne. Sous forme de petites saynètes, on découvre l'isolement que crée cette vie, l'éloignement progressif de la famille qui ne rend visite que par politesse, les difficultés vis-à-vis des personnes extérieures, la culpabilité, la difficulté de vivre sa propre vie. C'est dur, c'est doux, c'est tendre, c'est parfois violent, c'est parfois drôle, c'est tellement plein de choses et vraiment très prenant.

Le dessin de Roger, rencontré préalablement sur Jazz Maynard et ses traits plus anguleux, est au contraire ici tout en rondeur, joue sur les couleurs pour retranscrire les atmosphères ou les flash-backs. Il contribue justement à cette amosphère de tendresse entre la mère et son fils. Le contraste entre les deux est aussi marqué par la différence physique entre les deux personnages principaux : la petite vieille et le gros colosse. Pendant que le Roi de Prusse... est un joli ouvrage, vite lu, qui pose une réflexion sur le handicap et qui met en valeur ces personnes courageuses qui s'occupent silencieusement de ces personnes. Un petit coup de coeur de cette rentrée.

Texte © Alfie's mec 2013.
Couverture et planche : Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre qui donc lui reprisait ses chaussettes ?, Zidrou & Roger, Editions Dargaud, 2013.