Une histoire trop françaiseLouis, la cinquantaine, est un critique littéraire au chômage. Eudoxie, sa compagne d'une trentaine d'année, le pousse pour avoir un enfant. De son côté, Jean est le patron de Jodelle Implants, leader mondial des implants mammaires, mais aux procédés parfois douteux. Quand les deux anciens camarades de lycée se rencontrent, Louis tient peut-être l'occasion de retrouver un emploi, à condition d'accepter le prix du silence.

Voilà un bouquin qui me laisse relativement sceptique. Fabrice Pliskin campe des personnages de notre temps, confrontés à des questions de société actuelles (couples mixtes, familles recomposées, chômage des seniors, racisme croissant suite aux attentats, etc.) quand le coeur de l'intrigue pourrait résider dans ce scandale latent directement inspiré de l'affaire des prothèses PIP.

Sauf qu'à vouloir camper notre société dans tous ses travers et ses questionnements, le coeur de l'intrigue passe au second plan pour laisser la part belle aux réflexions métaphysiques des personnages. Or, ces personnages, et notamment les salariés de Jodelle, manquent à mon goût de consistance et de spécificités. Ils semblent tous fabriqués dans un moule similaire, insatisfaits permanents, sans courage, mettant leur conscience en sourdine face à l'appât du gain... Il faut dire aussi que dans le lot, un seul personnage semble tenir la distance, et face à lui les autres semblent bien fades : la belle et explosive Eudoxie occupe beaucoup de place, du fait de sa personnalité, de son rôle dans la vie de Louis également. Du coup, j'en suis venue à me demander : au lieu de vouloir faire du scandale des prothèse le fil conducteur de l'histoire, n'aurait-il pas mieux valu placer clairement et explicitement Eudoxie au coeur du livre puisque c'est finalement d'elle dont on se souvient le plus ?...

Une histoire trop française ne fera probablement pas partie de mes recommandations pour cette rentrée. Peut-être suis-je passée à côté, mais c'est le risque avec ces ouvrages qui semblent vouloir faire un portrait de la société. Au final, je cherche toujours à comprendre quel était le but recherche de l'auteur : raconter un scandale sanitaire et la spirale qui enferre les salariés, incapables de dire quoi que ce soit, ou la solitude d'un quinqa face à la fougue de sa jeune compagne ?...

pro_reader
Une lecture en partenariat avec NetGalley et Fayard, sortie en librairie le 23 août 2017 !

Texte © Miss Alfie 2017.
Couverture : Une histoire trop française, Fabrice Pliskin, éditions Fayard, 2017, 420 pages.