Metropolis_Couv

Printemps 1935. Au coeur d'une Europe en paix depuis trois quarts de siècle de dresse Metropolis, capitale de l'Interland franco-allemand, symbole de réconciliation. Quand un attentat à la bombe au pied de la grande tour de la ville met au jour des corps de femmes mutilées dans les sous-sols, l'inspecteur Faune prend en mains l'enquête.

Quand le quatrième et dernier tome de cette série est paru, le dealer s'est étonné de me voir ne pas faire cette série. Alors il me l'a recommandé et j'ai pris le tome 1 "pour voir". Et la semaine d'après, j'ai pris les trois autres tomes parce que c'est très très bien. Je m'explique. 

Metropolis est donc une uchronie dans laquelle France et Allemagne sont réunifiées et dirigées par Aristide Briand et Gustav Stresemann. D'autres personnalités accompagnent ces deux dirigeants politiques puisqu'on croise aussi Winston Churchill, Albert Einstein ou Sigmund Freud, ce dernier tenant d'ailleurs un second rôle très important. Autres référence de poids, Fritz Lang avec, évidemment, le titre de la série et une référence à M le Maudit et son inspecteur Lohmann.

Le scénario de Serge Lehman est bien construit et gagne en intensité au fur et à mesures des chapitres qui constituent les quatre tomes au format comics. Derrière l'attentat fondateur et l'enquête se crée une atmosphère particulière qui va chercher dans le côté psychologique des personnages avec le personnage de Freud. Le dénouement pourra surprendre et désarmer mais avec le recul, cette originalité est un atout qui vient en complément du scénario complexe et dense.

Graphiquement, au-delà des sublimes couvertures de Benjamin Carré, Stéphane de Caneva et Dimitris Martinos (pour les couleurs) livrent un dessin très cinématographique dans les cadrages et les contrastes. Les personnages sont expressifs, les couleurs sont chouettes, bref, tout dans le graphisme concourt à la qualité de l'ensemble. En quatre tomes, Metropolis est donc une histoire complète et très puissante. Une belle réussite, donc, qui se conclut en ce début d'année. 

Texte © Alfie's mec, 2017.
Couverture : Metropolis, Serge Lehman, Stéphane de Caneva, Dimitris Martinos, Éditions Delcourt, 2014 (tome 1), 2017 (tome 4).