Un paquebot dans les arbres

Années 1950-1960. La France se relève de la guerre, les Trente Glorieuses débute et la sécurité sociale protège la population. Toute ? Non. Uniquement les salariés. Alors quand Paul Blanc, cafetier, doit partir en sanatorium, la famille se serre la ceinture. Mais la tuberculose est résistante, et la spirale infernale va se dérouler devant les yeux de Mathilde, la benjamine, qui tentera coûte que coûte de maintenir l'unité de sa famille.

Depuis que j'ai découvert Valentine Goby il y a plus de 8 ans dans L'échappée, j'avoue que rare sont ses romans qui ne m'ont pas émue. Et voilà qu'elle réussit encore son coup avec Un paquebot dans les arbres, son nouveau roman. A ma décharge, il évoque un sujet qui a marqué ma famille, et du coup peut-être m'y suis-je un peu plus projetée qu'il ne l'aurait fallu !

Avec, comme toujours, une plume parfaite, Valentine Goby commence par recréer l'ambiance du Balto, les bals du samedi soir, et Mathilde enfant. Par touche, elle nous emmène à la découverte de cette famille vue par les yeux de cette enfant qui va grandir avec la maladie de son père. En s'attaquant à la tuberculose, Valentine Goby en profite pour nous raconter l'évolution de la prise en charge de cette maladie extrêmement contagieuse qui créait littéralement des parias dans la société qu'on cantonnait dans des sanatorium. Elle nous parle de l'arrivée des antiobiotiques, des médicaments, mais aussi de la sécurité sociale, ce miracle qui permet de soigner le plus grand nombre.

Le plus grand nombre, mais pas tout le monde : Paul Blanc et sa femme sont travailleurs indépendants, ils n'y auront pas droit, ils devront se débrouiller avec les assurances privées qu'un jour on ne peut plus payer... En racontant l'histoire de la famille Blanc, Valentine Goby nous rappelle aussi la chance que nous pouvons avoir en France de bénéficier aujourd'hui d'un système de protection sociale couvrant l'intégralité de la population, même si différents régimes existent.

Avec Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby démontre une fois de plus son talent de raconteuse d'histoires ancrées dans la société et l'époque.

Une lecture en partenariat avec Babelio !

Texte © Miss Alfie 2016.
Couverture : Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby, éditions Actes Sud, 2016, 272 pages.