le concile des arbres

Dans un hôpital, chaque nuit à minuit, des enfants trouvés sont victimes d'une étrange transe. Deux enquêteurs spécialisés dans le paranormal sont missionnés pour enquêter. Mais tout ne se passe pas comme prévu.

Le concile des arbres est une histoire complète en un volume qui nous embarque dans un univers gothique à la Tim Burton. J'avoue avoir un peu de mal à vous en parler car si j'ai beaucoup apprécié les dessins, je suis restée un peu sur ma faim côté intrigue... Peut-être le format du volume unique ne me convient-il pas au final car il ne permet pas au scénariste de développer certains aspects... Mais en même temps, sur cette histoire précisément, je ne vois pas ce qui aurait pu être creusé.

Le duo d'enquêteurs est assez classique dans sa relation (ils se détestent, bien évidemment) mais original dans sa personnalité (notamment la jeune femme). Ils s'embarquent dans une enquête qui fera appel à des mythologies que je ne vous citerai pas pour conserver un peu de suspense à la lecture.

Côté dessin, comme je vous le disais, un trait que j'ai beaucoup apprécié, direct, vif, qui m'a fait pensé à des dessins animés, et une ambiance glauque et sombre assez bien retranscrite.

Bref, une chronique courte pour une histoire qui se lit vite mais qui risque d'être assez vite oublié, sauf pour son dessin !

Texte © Miss Alfie 2016.
Couverture : Le concile des arbres, Pierre Boisserie et Nicolas Bara, éditions Dargaud, 2016, 64 pages.