Dernier parking avant la plage

Au VVF de Saint-Jean-de-Monts, l'inquiétude est palpable chez les parents : pour la deuxième année consécutive, des adolescents disparaissent. L'année précédente, ils sont réapparu, en état de choc. Qu'en sera-t-il cette année ? Qu'arrive-t-il à ces enfants que l'on retrouve avec une phalange en moins ?

Dernier parking avant la plage. Avant de savoir qu'il s'agissait aussi d'un roman de Sophie Loubière, ce titre évoquait surtout pour moi une émission estivale que la même Sophie Loubière anima il y a quelques années sur France Inter. Méli-mélo de textes d'amateurs et d'écrivains, je rêvais qu'un jour sa voix porte mes mots. En vain. Alors, quand j'ai croisé sur une table des Quais du polar ce titre, je n'ai pu m'empêcher de le prendre, bien que consciente de la nostalgie qui me guidait. 

En même temps, je n'étais guère inquiète, ayant particulièrement apprécié il y a quelques années maintenant Dans l'oeil noir du corbeau. L'auteur savait manier le suspense et créer une ambiance. J'espérais donc prendre autant de plaisir avec cette nouvelle rencontre. Pourtant, au fil des premières pages, tout n'était pas gagné : en découpant son récit en de très brèves scènes qui s'enchaînent, passant d'un lieu et d'un personnage à un autre, Sophie Loubière risquait de me perdre en route. Impossible de me fixer sur l'histoire puisque rien ne semblait avoir de sens. Mais, sur les conseils d'un ou deux autres lecteurs, j'ai choisi de persévérer.

Et bien m'en a pris ! Si ce morcellement de l'histoire m'a paru au départ très compliqué pour suivre le tout, il prend peu à peu tout son sens et le roman apparaît comme un grand puzzle dont chaque scène est une pièce. Peu à peu, les contours des pièces se dessinent, s'emboîtent, une trame se fait comme un nuage se dévoilerait dans un ciel bleu (ou plutôt très gris vu le ton du livre), et il devient compliqué de laisser de côté l'histoire. Les "chapitres" sont tellement courts, qu'on peu bien en lire encore un avant d'aller faire les course. Et puis un autre. Allez, un dernier ?

Évoquant avec une certaine justesse les passages à l'acte des adolescents et leur attrait de la mise en danger, Sophie Loubière offre un roman noir au suspense habilement mené et porté par des personnages très attachants !

Texte © Miss Alfie 2016. 
Édition présentée : Dernier parking avant la plage, Sophie Loubière, Éditions Gallimard, collection Folio policier, 2004, 336 pages.