Mort au tsar1904. Moscou se révolte contre son gouverneur, oncle du Tsar, qui fait tomber son mouchoir. La garde tire, les morts sont nombreux, hommes, femmes et enfants. La peau du gouverneur est mise à prix : il le sait, ses jours sont comptés.

Ce n'est pas la première fois que l'on vous cause de Fabien Nury sur ce blog, même si ce doit être la première fois que c'est moi qui m'y colle ! Et cette fois, je vais vous parler d'une de ses collaborations avec Thierry Robin : Mort au Tsar. Alors que le second volume vient de paraître, il convient de vous prévenir : si vous n'aimez pas l'Histoire, passez votre chemins, car ce diptyque s'intègre dans l'Histoire russe.

Mort au tsar_plancheLe premier volume, "Le Gouverneur", se focalise comme son nom l'indique sur l'oncle du Tsar, Serge Alexandrovitch, tué lors d'un attentat en février 1905. Nury explique au début des deux tomes s'être inspiré de deux ouvrages pour son scénario. Il dresse le portrait d'un homme ambigu, dont le destin est intimement lié à celui de son neveu. Une erreur, un simple geste volontaire ou non, et le voilà cible des terroristes et de ceux qui veulent faire tomber le régime. Il payera pour le Tsar, une sorte d'avance macabre quand on connaît le destin des Romanov... Le second volume, "Le terroriste", inspiré directement du journal du dit terroriste, brosse le portrait de Georgi, un terroriste qui tirera les ficelles de l'attentat. On découvre ses manoeuvres, son réseau, ce volume venant croiser les événements déjà découverts dans "Le gouverneur", mais depuis l'autre point de vue.

Pour porter ce scénario impeccable, Thierry Robin offre un dessin que je qualifierai de classique, qui ne m'a pas marqué plus que ça, mais qui traduit néanmoins bien les ambiguïtés des deux camps. J'ai particulièrement apprécié le découpage d'une double planche de course poursuite transmettant bien l'urgence de la situation...

L'ensemble constitue un diptyque qui rentre très probablement dans mon top de l'année, notamment par la pertinence d'un scénario qui met en avant l'absurdité de la situation, la quête sans réel espoir des terroristes : ils auront beau tuer le gouverneur, ils n'atteindront pas encore le Tsar...

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : Mort au Tsar, Fabien Nury et Thierry Robin, Éditions Dargaud, 2014.