9782253175568-TElsa, la grand-mère, rentre chez elle pour passer ses derniers jours avant de mourir. A ses côtés, son époux, sa fille et ses deux petites filles. A l'occasion d'un après-midi en compagnie de sa grand-mère, Anna ouvre une armoire et tombe sur une robe. La robe d'Eeva. Mais qui était Eeva ? Anna va partir à sa découverte.

Voilà une très belle découverte de cette fin d'année. Roman finlandais publié en France l'an dernier, L'armoire des robes oubliées est le second roman de Riikka Pulkkinen, mais le premier traduit dans notre langue. On y découvre cinq figures majeures qui vont nous raconter l'histoire de cette famille entre passé et présent. C'est la découverte d'Anna qui précipitera la vérité, l'occasion pour Elsa de tenter de mettre à jour son histoire et ses sentiments, de laisser les secrets de côté avant de partir.

Riikka Pulkkinen s'arrête sur toutes ces choses du quotidien, sur de brèves rencontres. Ne plus penser à la mort qui arrive. Trouver le prétexte pour repenser au passer. Ce livre m'a réellement laissé une impression de douceur et de délicatesse tout au long de ma lecture, malgré la violence des sentiments et des émotions qui y sont relatés.

Ce sont finalement deux destins qui vont s'entrecroiser, qui semblent allègrement plus liés qu'il n'y parait : celui d'Eeva et celui d'Anna. A plusieurs dizaines d'années d'écart, Anna et Eeva, qui portent la même robe, semblent se confondre... Autour d'elle, un homme, des femmes, des mères : Eleonoora et Elsa... Le terme "maman" les désigne d'ailleurs tour à tour, selon que l'on suive Anna ou Eleonoora... La transmission... Transmission des secrets, transmission de l'histoire familiale.

Et derrière tout cela, la notion de deuil. Faire le deuil de celle qui était et n'est plus, qui ne sera bientôt plus du tout. Faire le deuil d'un pardon qu'on aurait aimé donner. Faire le deuil de ces mots qu'on a dit trop tard. Ou pas assez tôt.

Je ne sais pas bien comment vous décrire la sensation que me laisse ce livre... Certes, l'histoire n'a rien d'extraordinaire, c'est un triangle amoureux comme on en a déjà lu tant et tant. Mais Riikka Pulkkinen nous livre une ambiance, une atmosphère, une narration à la fois douce et violente, maîtrise à merveille le rythme de cette valse lente... Moi qui restait dubitative concernant la littérature scandinave hors polar, j'ai été conquise par cette histoire.

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Le blog de Mimi : "Ce roman est surprenant jusque dans sa construction. Non seulement, il y a une alternance entre le passé et le présent –c’est classique, me direz-vous ; mais il y a un changement constant de narrateur, sans que cela ne mette le lecteur en danger, et dans la difficulté."
  • D'une berge à l'autre : "Le propos se focalise souvent sur les rapports familiaux et aborde des questions existentielles que l’on se pose lorsque la mort s’annonce et que l’on se retourne sur le passé."
  • Le goût des livres : "Je me suis quelquefois ennuyée. L'histoire est convenue, après tout il ne s'agit que d'un homme qui  n'a pas voulu choisir entre deux femmes, sans prendre la mesure des dégâts infligés autour de lui."

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : L'armoire des robes oubliées, Riikka Pulkkinen, traduit du finnois par Claire Saint-Germain, Éditions Livre de Poche, 2013, 423 pages.