paris noirDouze quartiers de Paris, douze auteurs, douze nouvelles.

Les nouvelles, c'est pas franchement ma tasse de thé. Un rapide tour sur le blog vous en apportera la preuve... J'ai toujours l'impression de rester sur ma faim, de ne pas rentrer suffisamment dans l'histoire... N'empêche, ce recueil était totalement adapté pour le séjour parisien qui a marqué le début de ce mois de mai. Quoi de mieux entre deux sommes dans le train et pour les courtes pauses que nous nous sommes accordés que quelques nouvelles ?

Évidemment, chaque lecteur aura ses préférences, selon que le thème ou l'angle de traitement de l'intrigue lui plaira, et ses déceptions. Pour ma part, je le reconnais, je n'ai pas réussi à rentrer dans la narration un peu différente de la dernière nouvelle, peut-être aussi parce que ce week-end étant terminé, j'avais dans ma tête refermé ce livre...

Néanmoins, l'écriture de certaines nouvelles mérite amplement le détour. Les habitués reconnaîtront le style et les thématiques des auteurs qu'ils ont l'habitude de lire, ce fut mon cas pour Jérôme Leroy, Didier Daeninckx ou DOA. Pourtant, il faut rappeler que ce recueil fut initialement publié aux États-Unis ! On peut donc soulever un sourcil en pensant que ces auteurs 100% français furent traduit outre-Atlantique par une petite maison d'éditions avant de pouvoir être lus en France !

En tout cas, n'hésitez pas à vous plonger dans ce recueil parfois surprenant, dans lequel le noir est fort sombre, dans lequel on franchit la ligne blanche pour se placer souvent du côté des voyous. Tous ces auteurs ont cependant un talent commun : savoir raconter le crime, le sang, la folie...

Ce qu'on en dit ailleurs :

  • Lettres exprès : "Ces nouvelles parisiennes sont assez longues, ont chacune un univers qui leur est propre et malgré une propension au noir, très noir, demeurent ancrées dans la réalité. Elles donnent à voir des quartiers plutôt populaires de Paris, des ruelles et des appartements, des cafés et des jardins publics, où évoluent des personnages que la vie n'a pas gâtés, ou confrontés à des drames qui les dépassent."
  • Biblioblog : "Mais cette déception sur la dernière partie du recueil, n'ôte en rien le plaisir que j'ai eu à lire les autres textes et le deuxième acte est sans doute celui qui restera le plus longtemps dans mon esprit."

Texte © Miss Alfie 2013.
Édition présentée : Paris Noir, Collectif, présenté par Aurélien Masson, Éditions Gallimard, collection Folio policier - Villes noires, 2012, 400 pages.