mai en automnePremière moitié du vingtième siècle, dans une petite ville de la presqu'île du Cotentin. L'Histoire se passe tandis que la vie quotidienne voit naître et se défaire les familles.

Il est relativement rare que j'achète des bouquins récemment sortis, mais quand Julie, la libraire des Gourmands Lisent, me le conseille vivement, ma curiosité ne sait y résister ! Ce nouveau roman publié chez Zulma est en effet une petite surprise et une petite pépite à découvrir. Car on ne saurait se fier à cette couverture acidulée dans laquelle le noir vient pourtant se nicher, éclipsé par ce jaune et ce rose lumineux...

Pourtant, c'est bien là toute l'histoire de Mai en automne qui nous dresse le portrait d'une petite ville de province, une histoire où les couples se font et se défont, où l'amour frappe autant que la mort, où les larmes et les rires se disputent la place.

A travers plusieurs familles dont Chantal Creusot prend le temps de nous faire une courte généalogie au début de son livre, le lecteur se trouve embarqué dans un autre temps, dans une autre époque, dans un monde où les mariages se faisaient non par amour mais par raison, où l'on s'épousait "entre soi", entre gens du même monde, que l'on s'aime ou non.

D'intrigue, il n'y en a pas fondamentalement, on se prend d'affection et d'empathie pour ces différents personnages, ces femmes et ces hommes de toutes les catégories, du médecin à l'avocat, en passant par la fermière du coin et sa soubrette. On les suit au cours d'un demi-siècle, on découvre la vie de leurs parents, puis celle de leurs enfants. La guerre arrive, mais elle apparaît en toile de fond, n'empêchant pas le quotidien de se poursuivre, les couples de se former et se détruire.

Pour ce premier roman, Chantal Creusot nous livre une fresque sociale marquée par la mort et la disparition mais dont, étrangement, on ne ressort ni triste ni déprimé. Car le lecteur aux yeux ouverts se rendra vite compte que cet univers, s'il fut celui de ses parents ou de ses grands-parents, n'est plus le sien, et que de nos jours, la raison a largement cédé sa place à l'amour dans nos choix conjugaux !

Texte © Miss Alfie 2012.
Édition présentée : Mai en automne, Chantal Creusot, Éditions Zulma, 2012, 390 pages.