tmmb2012, année de la lose, bonne année et meilleurs voeux à tous, toussa toussa, de toute façon, on va tout crever quatre jours avant Noël, tout ça à cause de ces foutus Mayas et de leurs prédictions à la con. 2012, année de rebelle aussi puisque je ne ferai pas de pitch pour cet ouvrage rigolo. Parce que j'ai pas trouvé de pitch suffisamment construit qui ne tienne pas en deux lignes. OK, j'ai pas fondamentalement cherché mais bon, là, comme ça, j'avais la flemme. 2012, année où on s'instruit un peu parce qu'on en a tous un peu besoin, surtout toi, dans le fond de la salle qui n'écoute pas ce que je dis alors que c'est vachement intéressant. Et que ça colle avec le bouquin.

Tout part d'un blog. Quelle mode navrante que de tenir un blog. Pop pop, je ne me sens pas concerné. Notez que je ne suis que simple chroniqueur, qu'un simple coup de tampon sur l'en-tête du blog au nom de la patronne. Coup de tampon qui fait a priori beaucoup parler puisqu'il n'est visiblement pas très très positif au regard de la condition masculine ou alors j'ai pas tout compris. Tout part d'un blog, disais-je. Ce blog (
tmmbplAu travers de ces chroniques, on apprend entre autres que créer un sabre laser est impossible, que sauter depuis le Golden Gate est presque sans danger à quelques km/h près ou que prendre une balle dans le buste ne fait valdinguer la victime à trois mètres. Votre aimable serviteur qui a fait des études scientifiques savait deux trois bricoles mais a quand même appris des trucs. Je pense donc à vous, pauvres hères ignorants, vous allez en apprendre des caisses. Un mot du dessin, quand même. Comme vous avez dû, je n'en doute pas, faire un tour sur le site de Marion Montaigne, vous constaterez que le dessin n'est pas d'une extraordinaire beauté et que les couleurs ne sont pas formidablement chaudes, puissantes ou que sais-je. J'ai envie de dire que ce n'est pas fondamentalement dramatique puisque ce n'est pas non plus l'objectif recherché.

L'idée qui est d'apprendre en souriant, voire en riant franchement est originale et l'objectif est atteint. Que demander de plus ? Un volume 2, évidemment.

Texte © Alfie's mec 2011
Couverture et planche (cliquer pour avoir l'image en grand) : Tu mourras moins bête, Marion Montaigne, Éditions Ankama, 2011.