gdgPour pacifier la Gaule sujette à de nombreuses guerres internes entre peuples et à l'invasion périodique des Germains, Jules César entreprend une conquête généralisée de la Gaule. Il fera également une incursion sur l'île de Bretagne.

"Dis donc Alfie, il est mignon, ton copain, mais quand il ne nous parle pas de bandes dessinées sur le cyclisme, il chronique un roman même pas moderne qui parle essentiellement de baston. C'est pas que ça ne nous passionne pas mais quand même, il est pas loin d'avoir des goûts de chiottes. Avec un peu de (mal)chance, il aime le foot... T'es sûre que tu l'as bien choisi ?"

Voilà, voilà, je voulais les lire, ces commentaires de la Guerre des Gaules par le père Jules. Pour ma culture personnelle, pour avoir un point de vue sur la stratégie militaire au Ier siècle, pour lire les quatre lignes sur la géographie bisontine, pour Gergovie et Alésia, bref, pour ma culture, vous voulez quand même pas m'empêcher de lire ce que je veux, si ? Et autant vous prévenir, j'ai L'Art de la Guerre de Sun Tzu en réserve.

Pour résumer, les commentaires de la Guerre des Gaules ont été écrits par César dans le cadre d'une future élection au consulat de Rome. C'est donc clairement un ouvrage de propagande. César ne perd jamais, il retire ses troupes dans un but stratégique. C'est grâce aux encouragements de César que les troupes épuisées et découragées reprennent espoir et terrassent l'ennemi. Le peuple gaulois vaincu a pleine confiance en César et lui voue un respect certain. Et puis aussi, niveau stratégie, César, c'est pas Jo le rigolo, si tu veux...

En fait, l'intérêt de l'ouvrage tient essentiellement dans l'aspect stratégie de guerre. Comment se servir du terrain (rivière, forêt, marais) pour prendre l'avantage sur l'ennemi ? Comment contourner l'ennemi ? Comment se servir d'un allié ou d'otages pour amener l'ennemi à se retirer ? C'est franchement assez passionnant. Le livre VII consacré à l'union des peuples gaulois par Vercingétorix et aux batailles de Gergovie et d'Alésia est caractéristique. Notez que l'édition en ma possession avait le mérite de fournir un petit plan de la Gaule avec les différents peuples et deux petits plans des sièges de Gergovie et Alésia.

Bon, je le conçois, c'est un peu fastidieux par moments. Les trois premiers livres sont intéressants puisqu'on a droit à des batailles terrestres et maritimes. Après, ça flanche un peu et on reprend un peu d'intérêt avec le fameux livre VII. Et puis, il ne faut pas perdre de vue que l'ouvrage a une vocation de promotion des actes de César. Quand bien même il a mis une sacrée rouste aux Gaulois en son temps, comme il y a peu d'écrits sur ces guerres, rien ne dit que les faits ne sont pas un peu enjolivés. Ceci dit, pour qui a un minimum d'intérêt dans l'Histoire de l'Europe lira cet ouvrage avec passion.

Texte © Guigzz 2011
Edition lue : La Guerre des Gaules, Jules César, éditions Flammarion, collection Garnier Flammarion, 1993, 247 pages.