nos ancêtres les gauloisL'Histoire de France sans les clichés.

Pour le pitch, j'ai fait super fort, j'ai pris le bandeau du bouquin. Facile, pas d'efforts et au moins, y'a un pitch, il est compréhensible par tout un chacun, sérieux, je suis fort, hein, hein, hein, dites-le que je suis fort. Non ? Bon, tant pis... En tout cas, il m'en aura fallu, du temps, pour achever ce bouquin de près de 700 pages, Pauline pourra témoigner. Pour être complet, l'auteur a divisé son propos en trois grandes parties, la France d'avant la France, la France monarchique et la France après la Révolution, chaque partie étant elle-même divisée en courts sous-chapitres thématiques.

Si j'ai lu ce bouquin, c'est que je voulais lire ce que pouvait être une histoire de France sans clichés et, éventuellement, apprendre pourquoi on apprenait ces clichés. Parce que je peux comprendre qu'un petit Martiniquais soit un peu perplexe quand on lui enseigne que ses ancêtres sont de joyeux moustachus tâtant du glaive avec des Romains alors que ce sont plus des esclaves venus d'Afrique pour travailler sur les terres des propriétaires blancs. Mission globalement réussie, en particulier sur toute la partie antérieure au Moyen-Âge où la notion de France n'existait pas. L'auteur explique les raisons, essentiellement nationalistes, qui ont poussé les dirigeants du 19è siècle à aller rechercher des ancêtres gaulois.

La mission est également bien remplie sur la partie Moyen-Âge et Guerre de Cent Ans, avec les tenants et les aboutissants, les querelles familiales et tout le toutim. Au-délà, je suis plus nuancé. La partie sur la France monarchique a le mérite de s'écarter du fil chronologique pour aborder des aspects plus sociaux (l'esclavage, les grandes découvertes, les Lumières). Dans les autres chapitres, il s'agit plus d'une description et d'une critique des défauts de la monarchie sans toutefois débusquer et démonter des clichés éculés. Les chapitres consacrés à la Révolution Française sont plutôt très intéressants avec en particulier un chapitre de bilan. Mais, encore une fois, moins de lièvres soulevés. Les derniers chapitres, consacrés à l'histoire contemporaine sont plus décevants. Outre le fait qu'il est difficile de trouver des "fadaises" dans ce qu'on a pu lire ou entendre, l'auteur sort de son rôle de "conteur" pour émettre ses propres opinions, convenues, alors qu'il n'a, selon moi, aucune légitimité à la faire sachant qu'il prétend nous raconter la "vraie" Histoire de France.

Au final, Nos ancêtres les Gaulois est un ouvrage original, toujours intéressant, qui parvient à nous apprendre des choses nouvelles, souvent avec humour. Je regretterai donc l'aspect plus subjectif sur l'histoire contemporaine et le fait que la promesse faite en début d'ouvrage ne soit relevée que sur la première partie et plus ponctuellement après. Ceci dit, on apprend quand même toujours quelque chose et certains chapitres, sont vraiment passionnants. L'amateur d'histoire y jettera donc un oeil curieux, quitte à se limiter aux chapitres qui l'intéressent.

Texte © Alfie's mec 2012.
Edition présentée : Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, François Reynaerts, Editions Livre de Poche, 2010, 696 pages.