Le_mystere_des_jardins_perdusLawrence Kingston, jardinier en retraite, accepte de reprendre du service lorsqu'il est contacté par une jeune américaine, Jamie Gibson, qui vient d'hériter d'un manoir possédant il y a de nombreuses années de magnifiques jardins. Fraîchement débarquée de Californie dans le Somerset, Jamie va découvrir aux côté de Lawrence le mystère qui règne dans les allées de ce jardin en friche et, peu à peu, éclaircir l'origine de ce mystérieux héritage.

Proposé dans le cadre d'un partenariat entre BOB et quelques maisons d'éditions, j'ai reçu ce livre d'Anthony Eglin à mon retour de congés. De format poche, il se glissait parfaitement dans mon sac à main. Quant à la quatrième de couverture, elle avait eu le bon goût de m'appâter. C'est donc rapidement que je me suis plongée dans ce roman policier à l'atmosphère so british, où l'on prend le thé avec de bons cookies bien installés dans des bergères tout en feuilletant quelques magazines de vie à la campagne !
La première agréable surprise fut qu'au bout de la vingtième page, j'avais fait connaissance avec les personnages mentionnés sur la quatrième de couverture, et que les faits relatés avaient déjà été nommés. Bonne surprise après la lecture de la quatrième de couverture de L'amour comme par hasard qui résumait bien la moitié du livre... Non, là, passées les vingt premières pages, on découvre du nouveau et des intrigues !
A préciser également, que Le mystère des jardins perdus est un vrai roman policier comme je les aime, où l'on découvre de nouveaux indices au fil des pages, au fur et à mesures des investigations de Lawrence, personnage principal que nous suivons tout au long de l'histoire. Personnage qui s'est d'ailleurs déjà illustré dans une précédente enquête autour d'une rose bleue. Un bémol à ce sujet : les nombreuses références qui y sont faites, bien qu'elles n'empêchent pas la compréhension directe de l'histoire.
Ceci dit, l'ensemble fut un agréable moment passé dans ce jardin anglais en pleine restauration. Et les amateurs de jardinage apprécieront certainement la précision d'Anthony Eglin en la matière, passionné de jardinage et créateur d'une société de film vidéo sur l'art de jardiner si j'en crois la courte notice biographique au début du livre.

A lire aussi : D'autres avis sur BOB.

Texte © Miss Alfie 2009.
Image Le Mystère des jardins perdus, Anthony Eglin, Éditions Livre de poche (2008).