L'homme gribouillé

Présentation de l'éditeur : Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d’un extraordinaire secret de famille… 

Difficile de vous dire ce que j'ai réellement pensé de cette bande dessinée à l'intrigue pourtant prometteuse mais qui se noie dans des ramifications trop nombreuses et pas assez fouillées à mon avis...

Au fil des 300 pages en noir et blanc, le lecteur suit Betty et Clara dans une quête sur leur histoire familiale, tandis que leur mère est plongée dans un profond coma suite à un AVC. Autour d'elle, on va trouver un homme corbeau étrange, des juifs aux méthodes peu orthodoxes, un hameau dévasté en Franche-Comté et bien d'autres détails encore qui viennent renforcer le mystère qui plane autour de cette famille de femmes...

Si j'ai beaucoup aimé la partie de l'intrigue consacré à ce secret familial et à ce don que ces femmes se passent de mère en fille depuis des siècles, j'avoue que d'autres aspects m'ont laissé circonspecte. L'homme corbeau par exemple... C'est un personnage essentiel, mais les auteurs semblent s'être désintéressés de lui au bout d'un moment. Il est laissé de côté alors qu'il a en lui un potentiel magistral... Les juifs que Betty et Clara vont croiser également, des personnages pour certains complexes et troubles qui font une trop brève apparition...

Bref, au final, une lecture en demi-teinte. Du bon, et du décevant dans ce pavé graphique. Je vous laisse vous faire votre propre opinion en le découvrant : n'hésitez pas à me dire en commentaires si vous l'avez lu, et ce que vous en avez pensé !

Texte © Miss Alfie 2020.
Couverture : L'homme gribouillé, Serge Lehamnn et Frederik Peeters, éditions Delcourt, 2018, 320 pages.