Conception

Alex et Leslie ont tout pour être heureux : carrières réussies, magnifique maison à Manhattan, grandiose collection familiale d'antiquités. Mais il leur manque l'essentiel : un héritier à qui transmettre tout ça. Et tous les traitements existants n'y font rien : Alex et Leslie n'arrivent pas à concevoir un enfant. Jusqu'au jour où ils retrouvent par hasard un couple dans la même situation qu'eux : un médecin slovène ferait des miracles.
Mais dix ans plus tard, les jumeaux nés de ce voyage ne sont pas certains d'apprécier le dit miracle...

Le problème majeur des partenariats, c'est quand on se rend compte qu'on n'est pas du tout la cible adaptée pour un roman reçu. Genre : on aime les thrillers, mais les thrillers policiers, pas les thrillers qui viennent frôler avec le fantastique et l'horreur... Du coup, quand on se plonge dans un ouvrage reçu comme ça, pour découvrir la nouvelle filiale du Livre de Poche, Préludes, ben ça peut foirer... Et je ne vais pas vous mentir, c'est clairement ce qu'il s'est passé avec Conception

On ne peut pas enlever au livre le fait qu'il est efficace. Lu en quelques heures, l'auteur sait gérer l'intrigue, le rythme. On ne s'ennuie pas (pour peu qu'on adhère à l'histoire), on s'attacherai même presque à ces deux gamins de dix ans dans leur course folle dans New York.

Bon, après, côté intrigue en elle-même, je ne m'attendais pas du tout à ça, et j'ai rapidement hurlé devant les incohérences et l'irréalisme croissant... Alors si vous êtes un peu terre à terre, que Stephen King ou les histoires de loup-garous et autres bestioles bizarres ne vous branchent pas, passez votre chemin, allez lire un bon polar, et laissez Conception aux amateurs du genre qui sauront juger plus honorablement ce roman...

Texte © Miss Alfie, 2015.
Couverture : Conception, Chase Novak, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Vincent Guilluy, Éditions Préludes, 2015, 473 pages.