nos ames la nuit

Extrait de la présentation de l'éditeur : Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure… Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie.

J'ai découvert Kent Haruf en début d'année, et je dois vous dire que je regrette de ne pas avoir lu cet auteur auparavant. Cet homme est un magicien, un magicien des mots qui fait émerger de ses romans une poésie, une douceur, une délicatesse qu'on n'image pas avant de s'y plonger. Jamais mièvre, toujours juste dans sa transcription des émotions, Kent Haruf raconte des histoires de vie simples, mais tellement réalistes... 

Dans ce roman, on se retrouve à nouveau dans sa ville imaginaire de Holt, mais on suit cette fois un vieil homme et une vieille femme, tous deux veufs, dont les destins vont être chamboulés après la curieuse proposition d'Addie. Nuit après nuit, ces deux âmes isolées vont apprendre se connaître et braver les rumeurs et regards en biais que leur relation ne manquera pas de susciter. 

Au fil du récit, on s'attache à Addie et Louis, on voudrait les protéger, on a envie de les soutenir dans cette aventure qui soulève finalement d'autres questions, comme celle de l'isolement des personnes âgées...

Nos âmes la nuit est un roman court mais qui dégage beaucoup de puissance et d'émotion. A découvrir sans plus tarder.

"Non, il ne s'agit pas de sexe. Ce n'est pas comme ça que je vois la chose. Je crois que j'ai perdu tout élan sexuel il y a longtemps. Je parle de passer le cap des nuits. Et d'être allongés au chaud sous les draps, de manière complice. D'être allongés sous les draps ensemble et que vous restiez la nuit. Le pire, ce sont les nuits, vous ne trouvez pas ?" (p. 9)

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : Nos âmes la nuit, Kent Harouf, traduit de l'anglais (USA) par Anouk Neuhoff, éditions Robert Laffont, collection Pavillon Poche, 2017, 192 pages.