Nos premiers jours

1920. Le petit Franck Langdon vient au monde en ce début d'année, dans la ferme de ses parents Rosanna et Walter. Années après années, la famille s'agrandit, la ferme s'étoffe, et la vie poursuit son cours en même temps que l'Histoire des Etats-Unis.

Résumer ce roman est difficile, car c'est juste l'histoire d'une famille américaine à partir de 1920 que Jane Smiley raconte dans le premier volume de cette saga en trois tomes. "Un siècle américain" est l'occasion de re-découvrir l'histoire des Etats-Unis d'Amérique à travers cette d'une famille de fermiers. 

Rosanna et Walter vont avoir six enfants. Six personnages très différents les uns des autres, six personnages auxquels le lecteur s'attache. Chaque chapitre correspond à une année, et Jane Smiley navigue entre les parents et les enfants Langdon, adaptant son style au personnage et à son âge. Ainsi, lorsque Franck est bébé, elle n'hésite pas à se mettre à sa hauteur pour raconter ce qu'il voit et imagine ce qu'il peut comprendre du monde qui l'entoure... Franck, l'aîné de la fratrie, peut-être celui auquel je me suis personnellement le plus attachée, parce que c'est le premier que l'on suit vraiment... 

Dans tous les cas, ce premier tome m'a beaucoup plu. J'ai aimé la douceur qui se dégage de cette histoire familiale sans mélo ni excès. Il y a des drames, il y a des joies, tout est raconté simplement et naturellement. Un premier tome prometteur pour une saga que je vous conseille pour cet été !

Une lecture en partenariat avec les éditions Rivages.

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : Nos premiers jours, Jane Smiley, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Carine Chichereau, éditions Rivages, collection Rivages Poche, 2018, 600 pages.