Sacrées sorcièresExtrait de la quatrième de couverture : Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire. En fait, elles ressemblent à n'importe qui. Il faut savoir qu’une sorcière peut très bien être votre voisine ou la meilleure amie de votre mère et si on ajoute à cela qu’elle passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, il y a de quoi se méfier et vous comprenez pourquoi ce livre vous est indispensable !

De temps en temps, s'ouvrir un roman jeunesse, ça fait le plus grand bien. Surtout quand c'est du Roald Dahl. On plonge alors dans un univers foutraque et drôle, un peu flippant quand même si on y regarde bien, mais dans lequel la magie et le pouvoir de l'enfance l'emportent.

Si vos enfants n'ont pas encore eu le plaisir de rencontrer les sorcières de Roald Dahl, il ne faut pas tarder à les initier : ils découvriront d'excellentes recettes pour transformer les gens en souris, apprendront comment dresser des souris (phobiques, s'abstenir), et n'auront plus du tout envie ni de manger des bonbons ni d'aller prendre un bain (dans l'un des deux cas, les parents n'apprécieront probablement pas !)...

Au final, ce roman se savoure avec un sourire en coin. On se demande comment le petit garçon qui nous raconte l'histoire va s'en sortir, mais ce n'est pas moi qui vous en dirai plus !

Texte © Miss Alfie 2019.
Couverture : Sacrées sorcières, Roald Dahl, traduit de l'anglais par Marie-Raymond Farré, illustré par Quentin Blake, éditions Gallimard, collection Folio junior, 2007, 240 pages.