Une autre femmeDelia Grinstead va partir. Comme ça, sans prévenir, sans y penser. Tout simplement en se levant de sa serviette de plage et en allant marche. Profitant d'un camping-car de passage, elle se fait déposer dans une ville où elle débute une nouvelle vie.

Et vous, que se passerait-il si vous décidiez de fausser compagnie à votre famille, quasiment sous ses yeux, sans qu'elle s'en rende compte ? Pour Delia, c'est une sorte d'électro-choc. Certes, on va la rechercher, mais finalement on ne s'accroche pas à elle. A peine si on remarque son absence... Car Delia semble pourtant, au début du roman, le coeur de la famille, celle qui permet que tout tourne correctement, qui s'assure que son médecin de mari ait à manger après ses consultations, que les enfants soient à l'heure en cours et qu'ils aient du linge propre. Bref, une mère de famille exemplaire en somme !

Soyons honnête, ce bouquin ne sera pas un road movie fascinant dans lequel une femme entre quarante et cinquante ans va revivre sa jeunesse et envoyer tout balader. Non, ce n'est pas le genre de Delia. On se demande même comment elle a fait pour partir, vu combien elle semble se laisser porter par les événements sans les provoquer. Elle saisit des occasions et se laisse porter par les flots de la vie... Leur effet ? Visiblement, ils ont peu d'importance.

Si j'ai beaucoup aimé ce roman, c'est notamment pour la réflexion sous-jacente sur la place de la femme dans une famille qu'il alimente. Peu à peu, Delia redevient une femme, en dehors de son rôle d'épouse et de mère, elle sort du rôle pour lequel on l'a conditionnée. Alors certes, elle retombe dans certains travers, finit par recréer un simulacre de vie de famille car c'est peut-être le seul repère qu'elle a concernant le rôle qu'elle peut avoir dans la vie, mais cette expérience va l'amener à évoluer, à dire plus facilement ce qu'elle pense et à ne pas se soumettre à tout et n'importe quoi.

Écrit dans un style fluide et accessible, voilà une belle histoire de femme qu'on aurait peut-être aimé à peine plus battante et dynamique malgré tout !

Texte © Miss Alfie 2018.
Couverture : Une autre femme, Anne Tyler, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sabine Porte, éditions 10/18, 2016, 528 pages.