Les vieux fourneaux 1

Pierrot et Mimile se rendent aux obsèques de l'épouse d'Antoine, Lucette. Amis d'enfance, ils refont le monde après les funérailles, mais Antoine découvre que sa chère et tendre a eu une liaison avec son ancien patron. Décidé à se venger, il prend la route de l'Italie... Suivi par ses deux compère et Sophie, la petite fille d'Antoine, au volant de son camion de marionnette...

En voulant rédiger cette chronique, je me suis rendue compte qu'il y a une énorme lacune dans les chroniques de ce blog : nous ne vous avons jamais parlé des Vieux fourneaux ! Et pourtant, quatre tomes sont sortis à ce jour, tous plus drôles les uns que les autres, mettant en scène un trio de vieux désopilants, mais également très émouvant, ainsi que la petite fille de l'un deux. Avant de vous parler du film, deux mots sur les albums donc, pour vous expliquer que chaque album est consacré à l'un des personnages en particulier (Antoine dans le premier, Pierrot pour le second, Mimile dans le troisième et Sophie dans le dernier sorti). 

Le film est une sorte de compilation des trois premiers albums, de mémoire essentiellement ceux consacrés à Antoine et à Mimile (1 et 3 pour ceux qui n'ont pas suivi). La première moitié du film est très fidèle au premier album, puis on voit l'intrigue gagner en densité avec des éléments des autres albums. En cela, je trouve que le travail de Duthuron et Lupano est réussi : adapter une BD est un exercice risqué car l'objet est déjà très visuel, mais en mixant des éléments de plusieurs albums, on gagne en matière et on ne s'ennuie pas une seconde !

Visuellement, on retrouve l'univers créé par Lupano et Cauuet, et les acteurs incarnent à la perfection cette bande de vieux acariâtres et révoltés. Mention spéciale à Pierre Richard en anarchiste qui n'attend qu'une chose : remonter à Paris rejoindre sa bande de retraités pour faire tomber le système capitaliste ! Et prix du blog à Alice Pol pour la scène avec les mamies sur l'aire d'autoroute : je ne vous en dis pas plus, allez découvrir vous-même ! (Pour ma part, j'ai failli applaudir à tout rompre dans le cinéma !!!)

Les vieux fourneaux 2

Texte © Miss Alfie 2018.
Affiche : Les vieux fourneaux, réalisation par Christophe Duthuron, avec Wilfrid Lupano en co-scénariste, Alice Pol, Eddy Mitchel, Pierre Richard et Roland Giraud, 2018.