Chères lectrices, chers lecteurs,

Le mois de juin touche à sa fin, et pour moi, la cloche des vacances a déjà sonné depuis quelques jours. Un départ un peu en avance, et l'occasion de vous proposer une petite sélection d'ouvrages qui me semblent bien convenir à des périodes de congés plus longues que ces pauses que nous faisons tous au fil de l'année, le temps d'un grand week-end ou d'une petite semaine. Dans cette sélection, j'ai donc choisi des bouquins que vous maudirez en raison de leur taille, de leur poids, et qui vous convaincront peut-être que le numérique a quelques avantages (pour ceux qui ne sont pas encore convaincus et préfèrent remplir leurs valises de livres ! :p).

valise

Commençons par les habituelles sagas de l'été, dignes d'être adaptées en série et d'occuper tous les lundis soirs sur votre chaîne préférée. Dans le lot, j'ai retenu Là où rêvent les étoiles d'Eric Marchal, Testament à l'anglaise de Jonathan Coe, La chute de John Stone de Iain Pears, Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell et Les piliers de la terre de Ken Follett. Rien qu'avec ces cinq titres, on tape presque les 5200 pages. Vous êtes sûrs pour la liseuse ? Vraiment ? Faites gaffe, vous risquez d'avoir un supplément de poids à l'aéroport !

Bon, j'évoquais Margaret Mitchell, j'avoue avoir un peu hésité à la mettre aux côtés de deux auteurs classiques que vous pouvez découvrir pour leurs talents narratifs, leurs romans à intrigue et d'aventures : j'ai nommé bien sûr Alexandre Dumas et Wilkie Collins ! Du premier, je vous propose de retenir Le comte de Monte Cristo, et du second La dame en blanc. Vengeance et mystères, voilà de quoi vous occuper... D'ailleurs, si vous aimez les romans sombres, les intrigues complexes et la noirceur de l'âme humaine, vous pouvez tenter Betty d'Arnaldur Indridason (probablement le bouquin le moins épais de cette sélection !), Au-delà du mal de Shane Stevens ou encore tenter de réhabiliter la mémoire de Pauline Dubuisson dans La petite femelle de Philippe Jaenada.

Tiens, tant qu'on parle de femmes, vous savez combien j'aime Stefan Zweig ? Oui, bien sûr ! Et vous vous souviendrez de combien j'ai aimé découvrir le destin de deux femmes aux destins tragiques et sur lesquelles il pose lui aussi un regard finalement bienveillant et fasciné : Marie Stuart et Marie-Antoinette. Côté Histoire du coup, on a déjà Ken Follett dans la place, et j'ajoute Pierre Lemaitre avec les deux premiers romans de ce qu'il veut être une trilogie sur les deux guerres : le primé Au revoir là-haut et le plus récent Couleurs de l'incendie.

Avant de faire le compte de toutes ces pages à lire pendant les graaaaaaandes vacances, n'oublions pas les adeptes de fantasy. L'été serait tout à fait propice pour (re)lire l'intégralité du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, ainsi que les sept tomes des aventures de mon sorcier préféré, Harry Potter évidemment !

Selection estivale

Sachant qu'on avait 5176 pages au premier décompte, qu'on a ajouté 5976 pages hors Tolkien et Rowling qui comptent à eux seuls 5112 pages (versions poche à chaque fois dans la mesure du possible, soyons sympas avec vos porte-monnaies et vos valises), cela nous amène à un total de 16264 pages pour cette sélection estivale. Avec ça, je pense que vous ne devriez pas vous ennuyer !

Allez, bon été à tous, et à très bientôt sur le blog !