Un amour d'espionLe narrateur vit à Paris. Un été, son amie Augusta, installée aux Etats-Unis, lui demande de venir l'aider : l'homme qu'elle fréquente depuis quelques temps serait peut-être un assassin. Avant de poursuivre sa relation avec lui, elle sollicite son ami pour une mission de détective.

Planqué derrière ses lunettes noires, le Parisien Clément Bénech s'est perdu au mois de septembre dernier au salon du livre de Besançon. Pour moi, ce fut l'occasion de me procurer le nouveau roman de cet auteur dont j'avais entendu parler sur Twitter à travers des "re-tweets" de ses publications. Clément Bénech est donc un auteur "connecté". Enfin, un auteur de son époque tout simplement peut-être. Rare sont les jeunes de moins de 30 ans à n'utiliser ni Facebook, ni Instagram, ni Twitter, sans parler de YouTube, Tinder, et autres applications et sites de rencontres professionnelles ou amoureuses !

Cette place des outils de connexion dans notre vie quotidienne, c'est l'un des phares de ce roman. Que ce soit la relation entre le narrateur et Augusta, la rencontre d'Augusta et de Dragan, et bien d'autres encore : à chaque fois, un site, une application viennent soit créer le lien, soit le renforcer, ou parfois l'abîmer en offrant un regard et une liberté de parole quant à l'autre... La place importante de l'informatique et des nouvelles technologies dans nos vies est présente quasiment à toutes les pages, du smartphone qui sert à la fois d'enregistreur et de GPS à l'ordinateur qui balance une multitudes de pop-ups à son lancement, pop-ups traduits dans une longue litanie de trois pages par l'auteur !

Côté intrigue, l'auteur joue avec les formes de récit, et avec son lecteur. Narrateur sans nom, il est facile d'imaginer qu'il s'agit d'une auto-fiction, surtout quand des photos ou articles, réels ou imaginés, mais évoquant parfois des personnes réelles de l'entourage de Clément Bénech, sont disséminés tout au long du livre. Mais au final, est-ce cela l'important ? Probablement pas. Le point fort de ce roman est de toucher un à des univers diversifié, oscillant entre roman sentimental et enquête policière, évoquant aussi bien la saison américaine de basket-ball, les galeries d'expositions d'art ou la dictature en Roumanie qui prit fin tandis que l'auteur n'était même pas encore né...

Roman multifacette, Un amour d'espion m'a donné envie de découvrir ce que Clément Bénech a pu écrire par le passé : la construction de ce dernier roman laisse supposer un talent très intéressant !

Texte © Miss Alfie 2018.
Couverture : Un amour d'espion, Clément Bénech, éditions Flammarion, 2017, 276 pages.