La maitresse des épices

Tilo tient une boutique d'épices aux Etats-Unis. D'origine indienne, Tilo est réputée pour sa connaissance des épices. En fait, Tilo est une Maîtresse des épices, et peut utiliser leurs pouvoirs pour aider les gens qui viennent à elle. Et, en tant que Maîtresse des épices, Tilo doit respecter un certain nombre de règles de vie. Le jour où elle transgresse ces règles, les épices risquent de ne plus lui obéir...

Voilà un roman dont j'ai longtemps repoussé la lecture, sans réelle raison, d'autant qu'il s'agit là d'une très belle histoire, à mi-chemin avec le conte, pleine de poésie et de saveurs.

Très rapidement, il faut accepter de laisser de côté son côté rationnel, et se laisser embarquer dans un monde où la magie se confond avec la clairvoyance : si la maîtrise des propriétés des épices peut relever d'une connaissance similaire à celle des simples, ces plantes aux propriétés médicinales, la Maîtresse des épices va au-delà et se rapproche presque d'une sorcière, d'une magicienne capable de déceler les fragilités et les risques dans la vie de chacun. Mais, pour pouvoir se donner ainsi au profit des autres, la Maîtresse doit s'oublier. Quittant son apparence, c'est sous les traits d'une vieille femme qu'elle exerce.

Jour après jour, épice après épice, chaque chapitre met en lumière une épice, et Tilo en profite pour raconter sa vie, mais aussi celle des gens qui poussent la porte de sa boutique. Jusqu'à cet Américain qui va tout bouleverser...

Au-delà du conte, Chitra Banerjee Divakaruni en profite pour raconter une culture, pour la confronter à celle des Nord-Américains. Chocs de culture, chocs de générations, c'est aussi la place des femmes dans la culture indienne, les mariages arrangés, le racisme qui sont racontés... Mais pour chaque difficulté, au final, le parfum d'une épice pour mettre son pouvoir en oeuvre.

D'une étagère à l'autre, entrez dans la boutique de Tilo, et laissez-vous conter la belle histoire d'une femme aux pouvoirs étranges.

Texte © Miss Alfie 2017.
Couverture : La Maîtresse des épices, Chitra Banerjee Divakaruni, traduit de l'anglais par Marie-Odile Probst, éditions Philippe Picquier, 2002, 400 pages.