Frappe-toi le coeur

Diane est née alors que sa mère sortait tout juste de l'adolescence. Si elle a longtemps cru que son manque d'affection était normal, les naissances de son frère et de sa sœur placent l'enfant fasse à un gouffre de désespoir. La réalité est là : sa mère ne l'aime pas.

D'Amélie Nothomb, je n'avais pour l'instant lu que deux romans : Stupeur et tremblements conseillé par mon prof d'économie en première (oui, ça commence à remonter donc...) et Biographie de la faim qui m'avait plutôt refroidi pour poursuivre ma découverte de cette auteur. Mais son tout nouveau roman, Frappe-toi le cœur, m'a intriguée et j'ai décidé de lui redonner une chance.

Ai-je bien fait ? Dans l'ensemble, oui. Amélie Nothomb ne livre pas une autofiction, mais bien un roman purement fictionnel. Un peu à la manière d'une conteuse, elle crée le personnage de Diane et son environnement familial, introduit des personnages tiers et met en scène ces marionnettes créées par ses soins. Le style est fluide même si on sent l'écriture très maîtrisée : chaque mot est à sa place et Amélie Nothomb ne s'encombre pas de fioritures. Elle va à l'essentiel et ça suffit. C'est peut-être grâce à cette prose précise et chirurgicale que la violence des émotions ressenties par Diane m'a autant touchée...

Avec Frappe-toi le cœur, Amélie Nothomb nous livre son roman court de l'année, un roman qui vient questionner le lien de filiation et ce fameux "instinct maternel" qui n'a d'instinct que le nom en mettant en scène des femmes confrontées à une maternité contrainte. Il est possible que je sois plus indulgente avec Amélie Nothomb que par le passé parce que la question du choix de la maternité m'est très importante et qu'elle la traite avec une certaine pudeur mais aussi une violence réelle. Dans tous les cas, cette lecture me donne envie de repartir dans son passé d'écrivain pour découvrir ses publications précédentes, pour voir... Sait-on jamais : je pourrais bien revenir sur la conclusion de ma chronique de Biographie de la faim.

Texte © Miss Alfie 2017.
Couverture : Frappe-toi le cœur, Amélie Nothomb, éditions Albin Michel, 2017, 180 pages.