Jusqu'à l'impensableHarry Bosch tue son temps de retraité à retaper une vieille moto tout en voyant sa fille partir à l'université. Jusqu'au jour où son demi-frère, Mickey Haller, lui demande de venir bosser pour lui. Le challenge est de taille : il s'agit d'inocenter un homme que tout accuse d'un meurtre. D'abord hésitant, Bosch accepte de passer de l'autre côté de la frontière entre les flics et les avocats...

Et voilà, ce qui devait arriver arriva : j'ai replongé avec Connelly ! Il faut dire que l'opportunité de découvrir le tout dernier opus sorti des aventures du célèbre flic de Los Angeles avait de quoi attirer malgré mon habitude de lire les romans de Connelly dans leur ordre de parution pour bien voir l'évolution de ses personnages. Là, j'ai du faire un bon dans le temps puisque la fille de Bosch s'apprête à entrer à l'université, alors qu'il venait tout juste de la rencontrer dans Lumière morte...

Il n'y a pas à dire : Michael Connelly est un vrai grand auteur de polar. Il crée des intrigues qui fonctionne, qui tiennent le lecteur en haleine. Et puis peu à peu, on s'est attaché à ces personnages récurrents, personnages centraux ou annexes, membres de la famille de Bosch, collègues... Le saut que j'ai fait dans le temps a finalement ses avantages car j'ai retrouvé un Bosch à la fois identique et profondément différent de celui des premiers opus... Bosch a vieilli, mûri. Il est toujours border-line par moment dans ses choix d'enquêteur, mais il s'est posé. Il fait preuve d'anticipation, de lucidité. Un mec qu'on aimerait bien rencontrer en vrai...

Jusqu'à l'impensable voit se confronter les deux demi-frères, chacun dans un rôle bien différent. Avec un Bosch qui ira jusqu'à l'impensable, jusqu'à devenir privé pour un avocat : la pire des trahisons chez les flics. Encore une réussite de son créateur !

pro_reader
Une lecture en partenariat avec NetGalley et Calmann-Lévy, sortie en librairie le 5 avril dernier !

Texte © Miss Alfie 2017.
Couverture : Jusqu'à l'impensable, Michael Connelly, traduit de l'anglais (USA) par Robert Pépin, éditions Calmann-Lévy, 2017, 400 pages.