51HBEDpqXJL

Crimes passionnels, historiques, erreurs judiciaires, combats sociétaux... Toutes sortes de procès ont façonné l'histoire de notre pays et marqué les mémoires : Papon, Barbie, Courjault, Kerviel, Seznec, Outreau... Chaque fois, un homme, une femme a fait la différence. Les mots claquent, emportent. Maîtres Vergès, Halimi, Badinter, Dupont-Moretti se succèdent ici à la barre, prouvant qu'à défendre une cause ou un individu, c'est de l'humanité, avant tout, qu'ils se font l'avocat.

Petite chronique d'un petit ouvrage qui rassemble des plaidoiries ou des extraits de plaidoiries de procès marquants, du procès de Pétain au procès de Véronique Courjault. Petite chronique parce que je ne sais pas trop quoi dire. Pourquoi ce livre ? Comme souvent avec moi, je m'intéresse à ce pour quoi je suis admiratif. Et défendre ce qui peut paraître indéfendable, aller chercher des explications, l'humanité chez un accusé, ça m'impressionne. Le monde de l'avocat, je l'avais déjà abordé avec l'excellent recueil de chroniques de Maître Mô. Avec ce recueil, on est toujours dans le prétoire mais on rentre un peu plus dans l'intimité de la défense avec les plaidoiries.

Force est de constater qu'il y autant de types de plaidoirie que d'avocats. Il y a celui qui est véhément, celui qui va s'exprimer calmement, le didactique, le sentimental, etc. Il y a aussi deux plaidoiries de Gilbert Collard qui faisait montre d'une certaine humanité avant de devenir l'enfoiré que l'on connait aujourd'hui. De fait, ce livre ne se lit pas d'une traite mais on le prend de temps à autre pour lire une plaidoirie pour tenter d'en comprendre le contexte et la manière d'atteindre le but de l'avocat. A noter que l'ouvrage est complété d'extrait du discours de Robert Badinter à l'Assemblée Nationale dans le cadre du projet de loi d'abolition de la peine de mort.

Texte © Alfie's mec, 2017.
Couverture : Les grandes plaidoiries des ténors du barreau, Matthieu Aron, Éditions Pocket, 2013, 288 pages.