TDM_COUVImaginez un type qui se réveille au petit matin sur le port de San Francisco avec une blessure à la tête, un flingue à ses côtés et le cadavre d'une fille quelques mètres plus loin. Même s'il est sonné et a mal au crâne, il comprend immédiatement qu'il est dans la merde et qu'il va avoir les flics sur le dos. Il réalise tout à coup qu'il a totalement perdu la mémoire. Il ne se souvient plus ni de son nom, ni de sa vie. Le voilà obligé de fuir la police tout en menant une enquête sur lui-même. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il va aller de surprise en surprise. (quatrième de couverture)

Trou de mémoire est un polar en deux tomes qui vient voir son dénouement paraître en octobre 2016. Le premier tome est paru en 2015 et le dealer avait prévenu la miss que, ça franchement, c'était vachement bien et que ça annonçait un bon polar. Alors la miss m'a offert le tome 1. Et du coup, j'attendais le tome 2 pour me faire un avis plus complet. Et le tome 2 est paru. Et je l'ai lu. Donc j'ai un avis plus complet. Que voici. C'est bien. Merci. Au revoir.

Non, ça va, je vais développer. Le fait que, d'une part, le scénario est parfaitement découpé entre les deux tomes. Les indices laissés par le scénatiste tels des petits cailloux sur la route du héros et du lecteur permet à ce dernier de comprendre à la fin du premier tome quel est la profession du héros. Le second tome n'en demeure pas moins intéressant - bien au contraire - puisqu'il voit l'intensité croître et le scénarion accélérer. L'ensemble se révèle donc être un polar rythmé, prenant, tendu, donc réussi.

Mais la réussite ne porte pas sur le seul scénario. L'aspect graphique est effectivement une réussite pour plein de petits détails. D'une part, l'époque années 60 est bien retranscrite. De plus, les couleurs alternent entre des bases jaune sépia le jour et bleu sombre la nuit, le tout avec des contours blancs et des contrastes très affirmés. Enfin, les personnages sont des gueules bien particulières avec des expressions bien affirmées. De fait, Trou de mémoire a tous les atouts pour ne pas être oublié de sitôt. Une des lectures les plus sympathiques de cette année 2016.

Texte © Alfie's mec, 2016.
Couverture (tome 1) : Trou de mémoire, Roger Seiter, Pascal Regnault, Éditions du Long Bec, 2015, 2016.