VMJR_COUV

Etonnant et fulgurant destin que celui de Jeremiah Reynolds : après avoir probablement été le premier homme à poser le pied sur le continent antarctique en 1829 et avoir fait de cette expédition un récit qui influença Edgar Allan Poe pour ses Aventures d'Arthur Gordon Pym, il devin colonel pendant la guerre civile chilienne, chef militaire des armées mapuches, avocat à New-York, effectua un demi-tour du monde et écrivit un récit de chasse au cachalot blanc qui fut peut-être à la source d'un des romans les plus lus. (quatrième de couverture)

"Tiens, Christophe, j'ai lu ça, c'est vachement bien et je pense que ça pourrait t'intéresser." D'habitude, c'est le dealer qui me dit ça en parlant d'une BD. Vous pensez bien que, s'agissant d'un livre sans image, le dealer n'y est pas pour grand chose et vous avez raison. C'est Lili qui m'a dirigé vers ce roman qui se veut la biographie d'un personnage peu connu de l'histoire. Parce que Jeremiah Reynolds a vraiment existé.

Et le fait est que ce garçon a eu une vie tumultueuse et remplie. Si les premiers chapitres s'intéressent à John Cleves Symmes Jr, c'est parce que ce brave homme avait théorisé la planète comme des sphères concentriques sur laquelle nous vivrions sur la sphère extérieure, alors que des sphères intérieures étaient habitées et que l'accès se faisait par des trous situés aux pôles. Reynolds adhéra à cette théorie et chercha à financer une expédition au pôle Sud afin de vérifier ces allégations. De là s'ensuivent toute une série d'évènements et de rencontres plus ou moins rocambolesques qui rythmeront la vie du garçon jusqu'à la fin.

Si ce roman se veut une biographie, son atout tient dans le style qui sort de tout classicisme dévolu à la biographie. Le ton est volontairement léger, rythmé et fait que l'auteur ne tient pas son lecteur à distance. Ca fait un peu "Assieds-toi, je vais te raconter une histoire étonnante !" et c'est efficace. On se laisse porter par le récit qui se lit et se termine bien facilement. Bref, Jeremiah Reynolds mérite mieux que le relatif anonymat qui l'entoure et ce roman est un bon choix pour connaître les tumultes de sa vie.

Texte © Alfie's mec, 2016.
Couverture : Les vies multiples de Jeremiah Reynolds, Christian Garcin, Éditions Stock, 2016.