Le musee des monstres

Dans son musée-pensionnat, Dumfrey héberge une troupe hétéroclite : femme à barbe, contorsionniste, géant, nain, médium... Parmi eux, quatre enfants aux compétences extraordinaires... Et une tête réduite récemment acquise qui devrait permettre à Dumfrey de redynamiser son musée. Mais la publicité ne va pas forcément aller dans le sens espéré quand une femme décède après avoir assisté au spectacle. Les quatre enfants vont mener l'enquête.

C'est chouette, de temps en temps, de se replonger dans la littérature jeunesse. On redécouvre des univers et on profite d'intrigues loin d'être simplistes. Le musée des montres - La tête est réduite est ainsi le premier tome d'une nouvelle série conseillée aux enfants à partir de 11 ans. On y découvre quatre enfants (Thomas, Sam, Pippa et Max) qui vont se retrouver en première ligne pour enquêter sur d'étranges événements qui vont s'enchaîner.

L'intrigue est plutôt bien construite, le lecteur avisé perçoit quelques indices dès la moitié du livre mais les enfants resteront probablement surpris par les révélations qui se multiplient dans les derniers chapitres. Le tout est environné d'un univers entre Charles Dickens et Tim Burton et illustré de dessins de Benjamin Lacombe très plaisants.

Si le classement en littérature jeunesse vient très probablement de l'âge des héros de cette histoire, cette nouvelle série peut tout à fait plaire aux parents : noirceur et gothique ne sont pas en reste. J'ai pour ma part passé un excellent moment dans ce musée étrange !

pro_reader
Une lecture en partenariat avec NetGalley et Hachette jeunesse, sortie en librairie le 5 octobre !

Texte © Miss Alfie 2016.
Couverture : Le musée des monstres, Lauren Olivier et H.C. Chester, illustré par Benjamin Lacombe, traduit de l'anglais (USA) par Alice Delarbre, 2016, 352 pages.