Petit pays

En 1993, le jeune Gaby a onze ans. Son père, d'origine française, et sa mère, d'origine rwandaise, ont décidé de se séparer. Gaby vit au Burundi avec sa famille. Il découvre qu'il va devoir faire partie d'une ethnie, les hutus ou les tutsis, qu'il n'a pas le choix. Et que son origine déterminera son destin.

Petit pays est l'un des phénomènes de cette rentrée littéraire. Dans ce roman inspiré de sa propre histoire, le rappeur Gaël Faye raconte le destin d'un enfant qui sera arraché à sa terre pour pouvoir survivre. Avec son regard d'enfant, Gaby décrit la vie de sa famille, ses copains, la vie somme tout banale d'un enfant en Afrique au début des années 90. Son héritage métissé, Gaby en est fier, il ne comprend pas pourquoi il devrait être affilié à une ethnie ou une autre...

Peu à peu, le regard naïf de Gaby se charge de violence. L'horreur s'immisce dans cette famille au sein de laquelle on prendra les armes de part et d'autre de la frontière. Du conflit burundais suite à la première élection que Gaby raconte à sa correspondante française au génocide rwandais, le drame frappe à la porte de cette famille.

Premier roman percutant, Petit pays nous emmène à la découverte d'une Histoire pas si lointaine de nous que ça, que ce soit par le temps ou par la géographie. Gaël Faye fait preuve d'une belle maîtrise de la langue et des mots, et on ne peut que lui souhaiter une belle carrière littéraire !

"Le bonheur, ça t'évite de réfléchir. C'est par la suite que je me suis mis à considérer la question. A soupeser le pour et le contre. A esquiver, à opiner vaguement du chef. D'ailleurs, tout le pays d'y était mis. Les gens ne répondait plus que par "Ça va un peu". Parce que la vie ne pouvait plus aller complètement bien après tout ce qui était arrivé." (p. 12)
"Cet après-midi là, pour la première fois de ma vie, je suis entré dans la réalité profonde de ce pays. J'ai découvert l'antagonisme hutu et tutsi, infranchissable ligne de démarcation qui obligeait chacun à être d'un camp ou d'un autre. Ce camp, tel un prénom qu'on attribue à un enfant, on naissait avec, et il nous poursuivait à jamais. Hutu ou Tutsi. C'était soit l'un, soit l'autre. Pile ou face." (p. 103)

pro_reader
Une lecture en partenariat avec NetGalley et Grasset, sortie en librairie le 24 août dernier !

Texte © Miss Alfie 2016.
Couverture : Petit pays, Gaël Faye, éditions Grasset, 2016, 224 pages.