LCDL_COUV1831. Mary, une petite fille de quinze ans, mène une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset. Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Elle apprend la bienveillance et les richesses de la lecture et de l'écriture. (quatrième de couverture)

Voilà une lecture qui est arrivée entre mes mains par l'entremise d'une chronique dans le Canard Enchaîné. Alors, ça a surpris la miss de me voir lire ça quand elle a vu le pitch mais je n'ai pas tenu compte de cette perplexité et j'ai plongé. D'ailleurs, vous vous rappelez quand je vous parlais de lectures légères et plaisantes pour les vacances ? Et ben en voilà une que vous pouvez donc garder pour une sombre soirée d'hiver. Parce que, autant vous le dire, ça ne déconne pas franchement dans le Dorset du 19è siècle. 

Commençons donc par la forme qui contribue pleinement à l'ambiance du bouquin. Mettez vous dans le contexte d'une jeune paysanne de quinze ans qui sait péniblement lire et écrire. Les phrases sont ainsi très courtes et le vocabulaire plutôt simple. De plus, les majuscules et la ponctuation (hormis les points) sont inexistants dans le texte. On a donc un texte très épuré où les dialogues se fondent dans la masse. Ça peut perturber au début mais on accroche vite à cette forme très particulière.

On accroche d'autant plus que le personnage de Mary est charismatique. Paysanne, fille de paysanne, elle n'en a pas moins un certain caractère doublé d'une naïveté. Les deux ensemble font un personnage d'une franchise confondante qui lui confère une force certaine. L'histoire gagne en intensité et en drame au fur et à mesure des saisons qui chapitrent le texte. Je ne spoilerai évidemment pas l'histoire mais le double dénouement est à mes yeux vraiment somptueux. La Couleur du Lait est une lecture rapide mais très intense, de celles qui marquent.

Texte © Alfie's mec, 2016.
Couverture : La Couleur du Lait, Nell Leyshon (trad. : Karine Lalechère), Éditions 10/18, 2012.