Les disparus de Saint Agil

La nuit, le dortoir des grands de la pension de Saint Agil s'anime d'étranges mouvements. Entre deux passages de surveillants, les numéros 95, 7 et 22 s'échappent pour préparer leur grande expédition en Amérique. Mais lorsque le numéro 95 disparaît, les deux autres Chiche-Capon mènent l'enquête.

Tout comme Roald Dahl, Pierre Véry est un auteur qui a marqué ma jeunesse grâce à son roman, grâce au film qui en fut tiré, et grâce aux sociétés secrètes auxquelles j'appartins forcément, comme tous les enfants. Récits d'aventures fictives mais extrêmement réelles bien évidemment, amitié forcenée et sauvetage héroïque : on a tous rêvé d'être un Chiche-Capon si on a lu un jour ce roman !

Autant vous dire que c'est avec un énorme plaisir que je me suis replongée dans cette histoire écrite par un auteur plutôt porté sur le roman policier pour adulte. D'ailleurs, cela se sent : même adulte on peut apprécier la construction de l'intrigue et l'ambiance créée très subtilement par Pierre Véry. Le côté "jeunesse" se retrouve dans les héros qui sont de jeunes adolescents ainsi que dans les types de documents proposés dans la narration : plusieurs journaux de bord rompent la narration traditionnelle et relancent l'attention.

Conseillé par l'éditeur à partir de 11 ans, Les disparus de Saint Agil reste un intemporel que chacun pourra se passer dans la famille. Sans oublier de le prêter à Martin-squelette, bien évidemment !

destination PALChallenge classique

Une lecture qui s'inscrit dans le cadre du du challenge Destination PAL 2016 de Lili Galipette et du challenge "Un classique par mois" de Pr. Platypus.

Texte © Miss Alfie 2016.
Couverture : Les disparus de Saint Agil, Pierre Véry, éditions Gallimard jeunesse, collection Folio junior, 2007, 304 pages.