Couv_258021

Vivez la folle journée de John, un sympathique trentenaire, très en retard pour son rendez-vous. Changement d'heure, voisin bavard, embouteillages, taxi lourdingue... le monde entier semble ligué contre lui pour l'empecher d'atteindre son but... Mais tous ces étranges obstacles sont-ils vraiment le fruit du hasard ? (quatrième de couverture)

C'est en voyant une preview de cet album et voyant Stéphane de Groodt expérimenter le métier de scénariste de BD que cette histoire a attiré mon attention. Quand en plus, le dessinateur est celui qui a signé le meilleur album de l'année 2014 (élu par le fameux jury composé de moi-même), tout me pousse à penser que cet album s'annonce sous les meilleurs auspices. Un dernier mot d'introduction à l'attention des éditeurs, arrêtez ces quatrièmes de couverture qui valent un spot de pub pour un paquet de lessive...

La curiosité de cet album tient donc dans un scénario signé Stéphane de Groodt, chroniqueur aux joyeuses fulgurances et jeux de mots acérés. On retrouve un petit peu cet aspect dans l'album mais force est de constater que ça passe un petit peu moins bien à l'écrit alors qu'on imagine bien de Groodt les raconter oralement. A coté de ça, le scénario est digne du bonhomme, parfaitement absurde et jouant avec les soucis du quotidien, du taxi pénible aux bâtiments administratifs tentaculaires. A noter ce double twist final rigolo qui incite du coup le lecteur à relire une seconde fois l'album plus en détail pour constater le petit jeu de l'auteur.

Quant au dessin de Grégory Panaccione, on retrouve le trait de l'Océan d'amour, avec ses personnages expressifs et ce sens du mouvement. Le dessin est centré sur les personnages, les laissant dans des décors plutôt minimalistes sans que cela nuise au décor. Finalement, Qui ne dit mot est une petite histoire sympathique dont le sujet futile permet au scénariste de s'amuser avec les mots et les situations. Plaisant.

Texte © Alfie's mec, 2015.
Couvertures : Qui ne dit mot, S. de Groodt et G. Panaccione, Éditions Delcourt (collection Mirages), 2015.