Couv_258687

Lorsque « Sentence » Sykes pose le premier sabot dans ses collines natales, le jeune Jim Starret reconnaît immédiatement une légende de l'Ouest. Mais son nouveau héros n'est pas là lorsque la redoutable bande des Clayton assassine sa mère sous ses yeux. Dès lors, Jim n'a plus qu'une obsession : rejoindre Sykes et participer à la traque.

Le western semble revenir à la mode, dis donc. Avec la série L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu (prévue en 4 tomes, 3 tomes déjà parus) ou Undertaker (1 tome paru), on trouve donc Sykes, un one-shot paru dans la belle collection "Signé" de chez Le Lombard où l'on trouve par exemple Little Tulip de Boucq et Charyn ou  la Fille de Paname de Kas et Galandon. (Dis donc, Christophe, y'a plein de titres sans lien, donc sans chronique. Ca en fait, des chroniques en retard, dis donc...)

Sykes est donc un marshall qui arrive dans une ville pour rechercher une bande de malfrats locale. Et il faut bien l'avouer, Sykes, c'est pas un le premier des rigolos. L'histoire est rude, tendue, entre une poursuite et règlement de comptes, entre Sykes et ses complices et Jim, le gamin qui cherche sa vengeance. Le scénario est donc globalement très bon même si je reprocherai une fin qui s'éternise un petit peu, entre plusieurs épisodes, plusieurs années après la recherche des Clayton.

Malgré ce petit reproche, Sykes est un excellent one-shot très bien servi par de très chouettes dessins qui allient personnages formidables et expressifs et somptueux paysages. Moi qui ne suis pas forcément fan de western, cette histoire m'a quand même bien plu par sa tension et son atmosphère sombre et parfois crasse. 

Texte © Alfie's mec, 2015.
Couvertures : Sykes, Dubois et Armand, Éditions Le Lombard (collection Signé), 2015.