Couv_251488

Angola n'est pas une prison. Sa vocation n'est pas d'enfermer les criminels, encore moins de les réhabiliter. Angola est une entreprise. Son unique raison d'etre est de rapporter de l'argent... Et à cet égard, c'est une entreprise modèle. (quatrième de couverture)

Voici le deuxième tome des aventures de Tyler Cross. Je dis volontairement "deuxième" car je ne sais pas s'il y en aura d'autres mais le fait est que Angola vient après un premier tome paru il y a deux ans. A ce sujet, la personne qui m'a emprunté le premier volume sans me le rendre peut le garder, j'en ai racheté un exemplaire. Et, pour la pérennité de ses genoux, qu'elle évite de me dire "Ah au fait, j'ai un album à toi..." Du coup, par précaution, j'ai relu le premier tome et j'avais oublié à quel point c'était intense, stressant, lourd et du coup, à quel point j'avais un peu sous-estimé l'album dans ma chronique.

Du coup, une question se pose, le défi d'un deuxième tome peut-il être rempli après un premier aussi réussi ? Répondons tout de suite sans laisser planer un suspense inutile : oui. Et de quelle façon ! Premier atout de cette suite, son nombre de pages. Largement revu à la hausse, cela permet de poser plus l'histoire, d'aller plus loin et d'approfondir les personnages secondaires. Second atout, et on le retrouve du premier opus, le scénario est d'une complexité, d'une profondeur et d'une puissance parfaitement maîtrisées. Je ne vous redirai pas à quel point je trouve les scénarios de Fabien Nury merveilleux mais toujours est-il que Angola est âpre, poisseux et sombre.

Ultime atout, le dessin. Oh, j'en conviens, le dessin de Bruno peut ne pas plaire à tout le monde, en particulier sur le trait des personnages. Pourtant, il revêt une complexité et une puissance qui colle parfaitement au scénario. Quant aux couleurs de Laurence Croix, elles jouent sur les contrastes afin d'amplifier l'action. Il n'est pas nécessairement utile d'en dire beaucoup plus pour constater que le deuxième tome de Tyler Cross est une vraie merveille. Du coup, pour compléter ma première phrase, espérons que ce deuxième tome ne se contente pas d'etre le second.

Texte © Alfie's mec, 2015.
Couvertures : Tyler Cross, Angola, Nury, Bruno (Croix pour les couleurs), Éditions Dargaud, 2015.