Mes apprentissages à ParisEn 1757, Giacomo Casanova, fraichement évadé de la prison des Plombs à Venise, gagne Paris. Là, il y découvre la vie mondaine de l'époque. Entre hommes du monde et femmes puissantes, Casanova se raconte.

J'ai acheté ce petit ouvrage lors d'un passage à la librairie érotique La Musardine. Le vendeur m'avait prévenu : "Ce n'est pas vraiment de la littérature érotique". Et je vous le confirme ! Point de descriptions croustillantes, point de troussage en règle dans ce carnet qui reprend des extraits des mémoires de celui dont la réputation de séducteur est finalement extrêmement réductrice !

Car avant toute chose, Mes apprentissages à Paris est la chronique d'une époque et d'une société par le prisme de cet étranger italien qui, lors de son premier séjour parisien, ne connaissait ni la langue ni les moeurs françaises. Certes, ce regard est biaisé car Casanova ne fréquente que la frange haute de la société parisienne, mais il y découvre des habitudes familiales et des moeurs aux tendances libertines qui semblent à la fois le surprendre et le ravir !

Regard subtile, parfois bien acerbe et cynique, porté sur le règne de Louis XV, Mes apprentissages à Paris, malgré les quelques coquilles d'impression relevées, s'avère une lecture divertissante tout autant qu'enrichissante, et m'a permis de découvir un personnage bien plus complexe et fin d'esprit que ce que j'imaginais !

Texte © Miss Alfie 2015.
Edition présentée : Mes apprentissages à Paris, Giacomo Casanova
, Éditions L'Herne, 2012, 144 pages.