Les apparencesLe jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Amy disparaît. Rapidement, les indices se focalisent sur Nick, son mari, qui semble tenter de cacher quelques éléments à la police. Mais dans l'histoire, qui dit vrai, qui dit faux...

Je ne sais pas s'il est encore nécessaire de présenter ce thriller qui a récemment été adapté au cinéma sous le titre de Gone Girl. Les articles sur les blogs ont déjà été très nombreux, mais quand même, je vais moi aussi vous en dire deux mots.

Le roman se présentent en trois parties, chacune offrant le récit alternatif de Nick et d'Amy. On y découvre un couple qui s'est aimé passionnément, qui a du faire face à la crise économique, et qui s'est un peu perdu depuis quelques années. Un couple au sein duquel finalement, on ne se connaît peut-être pas si bien que cela...

Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue car la construction est extrêmement bien faite. On suppose, on découvre, et on tombe dans la psychose machiavélique dès la moitié du roman. La fin m'a laissé un goût d'inachevé à première vue, mais finalement elle reste cohérente par rapport au reste, assez réaliste...

Cette lecture, par différents aspects (construction, intrigue...) m'a rappelée La fille du train lu assez récemment, qui avait fait l'objet d'un certain nombre de critiques assez négatives à sa sortie. Avec le recul, j'avoue que je peux les comprendre car j'ai parfois eu la sensation que le roman de Paula Hawkins reprenait quelques ficelles de celui de Gillian Flynn... A moins que, comme pour les policiers, les thrillers passent par des modes et finissent parfois par tourner un peu en rond...

Malgré ce bémol, voilà un bouquin qui se dévore en quelques jours, pris dans l'intrigue, cherchant à comprendre comment la machination va pouvoir se dénouer.

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : Les apparences, Gillian Flynn, Éditions Livre de poche, collection Policier / Thriller, 2013, 696 pages.