YeruldelggerAu coeur de la steppe mongole, le corps d'une fillette est retrouvé avec son tricycle. Dans le même temps, à Oulan-Bator, trois chinois sont retrouvés dans une usine, émasculés. Deux enquêtes en apparence très différentes sur lesquelles Yeruldelgger, flic brisé par la mort de sa plus jeune fille quelques années plus tôt, va enquêter.

J'ai eu la chance de rencontrer Ian Manook cette année, au salon Quais du polar à Lyon. Il y était présent pour la promo de son deuxième roman mettant en scène le flic mongol, Les temps sauvages. Histoire de faire les choses dans l'ordre, j'ai commencé par m'intéresser au premier opus. Alors, en route pour la Mongolie !

Voilà déjà une destination peu banale pour un auteur français. Car non, Ian Manook n'a rien de Mongol, il est on ne peut plus français, et son nom aux consonances étrangères n'est qu'un pseudo qui cache (pas totalement) son véritable nom. Car en plus d'être romancier, Ian Manook a d'autres vies. Il a notamment beaucoup voyagé et s'est inspiré de ces voyages pour écrire son premier roman publié en lui offrant comme cadre la Mongolie.

D'aucuns estimeront sûrement qu'un roman écrit par un Français sur la Mongolie, ça risque d'être aussi bourré de clichés qu'un Américain qui écrit sur la France. Peut-être, mais n'ayant pas été sur place, et ne connaissant pas ce pays, j'avoue que j'ai trouvé beaucoup de véracité dans le récit que nous propose Manook, en tout cas au niveau de la description des lieux et de la culture... D'autant que la belle-soeur qui y est allée a semblé apprécier de retrouver bien des souvenirs de voyage...

Si l'intrigue en elle-même, succession de rebondissements, en fait peut-être à peine trop par moments, l'ensemble est extrêmement bien construit pour conduire le lecteur à une addiction totale dans la deuxième moitié du roman. A cela, s'ajoute une découverte passionnante de la culture mongole, la vie et les traditions dans les yourtes, et la confrontation avec l'occidentalisation de la société... Alors qu'il faut faire attention au pied que l'on pose en premier dans la yourte, on y consulte iPhone et iPad sans soucis !

Avec ce premier roman publié, Ian Manook démontre un réel talent d'observateur pour la culture mongole. Il ne reste plus qu'à espérer que son second roman soit tout aussi passionnant et dépaysant !

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : Yeruldelgger, Ian Manook, Éditions Livre de poche, Collection Policier / Thriller, 2015, 648 pages.