Piaf

Faut-il encore présenter Edith Piaf, née à Paris en 1915 et dont la voix incomparable en fit l'une des plus grandes artistes françaises ?

Dans cette biographie, Albert Bensoussan rassemble plusieurs documents, dont les autobiographies de Piaf ainsi que les multiples biographies déjà publiées des proches ou moins proches. On y (re)découvre une jeune femme marquée par la vie. Son enfance chaotique entre le bordel de sa grand-mère et la vie de saltimbanque de son père, ses problèmes de santé et sa foi en la "petite Thérèse" de Lisieux, autant d'évènements qui marquèrent à jamais la jeune femme. 

L'auteur tente de démêler le vrai du faux, soulignant le mystère qu'Edith Piaf contribua largement à créer autour d'elle. On découvre qu'elle n'hésita pas à enjoliver dans ses mémoires certains événements, parfois même sur les conseils de ses amis ou éditeurs, pour ne pas trop ternir son image auprès d'un public qui l'acclama jusqu'à la fin. 

Je n'ai pas pu m'empêcher, tout au long de ma lecture, de me remémorer le film d'Olivier Dahan dans lequel Marion Cotillard incarnait la chanteuse, qui fut aussi actrice (au théâtre et au cinéma) et écrivain. J'avoue que j'en garde un souvenir assez sombre, Piaf apparaissait surtout comme quelqu'un de dépendant à l'alcool, au médicaments. Si la biographie de Bensoussan évoque évidemment ces aspects, elle les relativise aussi. L'auteur rappelle que si Piaf devint dépendante à la morphine, c'était initialement pour des raisons purement médicales, et à cause des effets secondaires d'un anti-douleur... Il rappelle aussi les graves accidents dont elle réchappa... Une vie en sursis en quelque sorte, dès sa plus tendre enfance au cours de laquelle sa mère la traînait de bars en bistrots en espérant gagner quelques sous.

L'histoire de Piaf, c'est aussi l'histoire d'une femme qui cotoya les grands artistes du XXe siècle : on croise Dietrich, Coquatrix ou encore Georges Moustaki, l'un de ses nombreux amants qu'elle poussa sur le devant de la scène. Car si Piaf enchaînait les amants, elle leur servait aussi de tremplin, les poussant sur scène, leur fournissant les armes pour connaître eux-aussi le succès. Quant à son idylle avec Marcel Cerdan, la lecture des chapitres qui lui est consacrée me laisse penser qu'elle est devenue mythique car le couple n'aura pas eu le temps de se déchirer et se séparer comme se fut le cas avec tous les hommes qu'elle aima...

Edith Piaf par Albert Bensoussan est une biographie intéressante, qui n'a peut-être pas un style littéraire digne de Zweig (mais seul Zweig peut faire du Zweig !) mais qui offre sur la vie de cette actrice aux chansons inoubliables un regard pertinent et bienveillant.

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : Edith Piaf, Albert Bensoussan, Editions Gallimard, Collection Folio biographie, 2013, 240 pages.