2014

Quand elle rentre le soir, elle commence par enlever la chaîne qui protège son escalier.
D'un geste sur, elle la remet en place si aucune visite n'est prévue.
Elle gravit les marches rouges, laissant traîner sa main sur les plantes qui l'ornent.
Elle jette un oeil, évalue s'il faut arroser, note mentalement de redescendre tout à l'heure.
Parfois, le voisin fume une cigarette sur son bout d'escalier et la salue.
Elle hoche la tête en retour en attrapant la clé de la porte d'entrée dans son sac.
Parfois, elle entend des voix de l'autre côté, alors elle se hâte.
Mais à chaque fois, seul le silence l'accueille ; les enfants ont déserté les lieux depuis longtemps.
Elle ramasse le courrier et referme derrière elle.
Arroser les plantes, mettre l'eau du thé à chauffer, allumer la radio.
Attendre demain.