EJDJ_COUV

Le jeune Roger ne rêve que de filles et de femmes, de séduction, d'abandons et d'étreintes, d'odeurs et de formes abondantes... Rapidement déniaisé, l'adolescent embrasse, caresse et séduit tout ce qui porte jupon, ne reculant devant aucun fantasme ni aucune perversion pour assouvir ses désirs et parfaire son apprentissage amoureux. (Quatrième de couverture)

Remarque préliminaire : Lecture pour adultes

Ca faisait longtemps que l'on n'avait pas abordé le sujet qui nous préoccupe tous, le cul. Oh, ne mentez pas, je vois votre oeil torve frétiller d'envie à la lecture de cette chronique afin de savoir si enfin, enfin, j'ai trouvé un bon livre de littérature érotique. Vous avez déjà lu mes premières tentatives qui ne se sont pas toutes avérées concluantes. Mais on progresse et on s'approche progressivement du but. Du coup, à mon dernier passage chez la Musardine, merveilleuse librairie sur le sujet, je suis entre autres reparti avec cet ouvrage d'Apollinaire, le libraire m'ayant laissé le choix entre celui-ci et les Onze Mille Verges. Du coup, j'ai choisi le plus soft des deux.

Mettons les choses au point. Si cet ouvrage est soft, ce n'est pas par son contenu puisqu'il s'agit approximativement d'une scène de cul par chapitre avec le héros qui se tape à peu près n'importe qui sur le domaine familial. Non, visiblement, dans les pratiques proposées à la lecture, les Onze Mille Verges sont beaucoup plus trash. Ici, ça reste ma foi plutôt sobre même si notre ami se laisse aller à quelques originalités. Mais contrairement à d'autres lectures, je n'ai pas grimacé à certains passages.

De fait, l'ambiance est plutôt dans la rigolade. Si l'histoire n'est pas forcément excitante en soi, ce qui n'est pas un reproche dans le cas présent, c'est justement parce qu'on sait que le héros est dans la bagatelle à la moindre occasion, avec quiconque, la personne fût-elle une servante, une tante ou la première venue. Du coup, on sait plus ou moins ce qu'il va se passer. La plume et le style sont légers, guillerets, l'ensemble se lit avec plaisir. Bref, ce petit ouvrage est un bel exemple de littérature érotique qui joue sur les registres de l'humour et de la légèreté. 

Texte © Alfie's mec, 2015.
Couverture : Les exploits d'un jeune don Juan, Guillaume Apollinaire, Éditions Folio, 1979 (pour Folio).