2013

Une fois par semaine, peut-être moins, elles se retrouvaient sous le lavoir à toit d'ardoise.
Agenouillées sur la pierre, les jupes humides malgré les tentatives de protection, elles frottaient.
Les mains rougies par le froid, les cheveux collant au visage avec l'effort, elles rinçaient.
Au milieu de rires et de discussions, elles revisitaient l'information locale, apprenaient les naissances et les morts.
Microcosme au bord de l'Aven.