pyramide de glaace

1784. Un froid sibérien enveloppe Paris. Nicolas Le Floch est appelée au matin du dégel : le corps dénudé d'une jeune femme est retrouvée dans une pyramide de glace. Depuis quand le corps est-il là ? Qui est cette jeune femme ? Autant de question que le commissaire breton va devoir élucider tout en levant le voile sur des vols de porcelaine à Versailles.

Qui dit nouvel opus de Parot dit lecture indispensable ! Mais c'est que le diplomate écrivain a de quoi satisfaire son lectorat !

Dans cette enquête, on retrouve bien évidemment les personnages habituels que sont Bourdeau, Semacgus, Noblecourt, Aimée d'Aranet et la bienveillante cuisinière Catherine. Mais Parot remet sur le devant de la scène quelques figures récurrentes de l'ombre comme Le hiboux Restif de la Bretonne. D'énigme en surprises, Nicolas Le Floch va une nouvelle fois démêler les fils d'une affaire qui pourrait bien vite tourner en scandale d'Etat. 

A cinq ans de la Révolution, on découvre un roi qui s'intéresse à la situation de la France, mais semble osciller entre naïveté et incapacité à améliorer le sort des plus pauvres. Adeptes d'aumônes distribuées aux pauvres de Versailles, le roi et sa famille apparaissent, avec l'ensemble des nobles, de plus en plus éloignés des classes les plus populaires et les plus modestes. Nicolas, lui, oscille entre ses origines nobles et son titre de marquis, et les réflexions de Bourdeau, de plus en plus proche des philosophes des Lumières. On le sent de plus en plus tiraillé entre sa loyauté au roi et des vérités qu'il se refuse à voir... A ses côtés, la douce Aimée s'émancipe peut à peu, relayant les idées des philosophes qui prônent une gent féminine apte à réfléchir par elle-même... Notre Nicolas semble douter... Vers quel camp son destin va-t-il se dessiner ?...

Au-delà du plaisir de retrouver ce personnage loin d'être si lisse, La pyramide de glace propose une double intrigue assez pertinente et au final plus simple que certains des précédents romans de Parot. Je regrette d'ailleurs quelque peu l'apparition de personnages bien vite balayés... A moins que l'auteur ne pose ses jalons pour son prochain roman ! Petite déception également sur cette tendance à laquelle Parot a fini par adhérer de mettre au coeur de l'intrigue une pseudo histoire d'ésotérisme... S'il est vrai que plusieurs personnages de l'époque ont contribué à véhiculer certaines pratiques, tant de livres ont été écrits sur le sujet que je regrette un peu que Parot tombe dans cette veine...

A ce bémol près, ce fut une nouvelle fois un vrai plaisir que de retrouver la plume parfaite et savoureuse de Jean-François Parot. Il n'y a plus qu'à patienter jusqu'à la prochaine publication d'une aventure de mon Breton préféré !

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : La pyramide de glace, Jean-François Parot, Éditions JC Lattès, 2014, 478 pages.