Nord et SudMargaret Hale vit avec sa famille dans un petit village anglais où son père est pasteur. En plein doute, ce dernier décide de quitter le clergé et emmène sa femme et sa fille à Milton, ville industriel du nord anglais. Élevée dans une sorte de cocon, Margaret découvre à travers les personnes de Thornton et Higgins les versants opposés de l'industrialisation.

Dans la famille des auteurs féminins classiques britanniques, je connaissais Chalotte Brontë ou Jane Austen. Désormais, Elizabeth Gaskell peut les rejoindre et j'envisage très sérieusement de la coller directement sur la plus haute marche du podium. Oui, nous allons commencer 2015 avec une excellente lecture, avec un roman passionnant, écrit par une femme que l'on sent passionnée.

Contrairement à Jane Austen, Elizabeth Gaskell crée un personnage de roman engagé, soucieuse de son époque et de son temps, qui se questionne sur des problèmes sociaux de fond et ne passe pas tout son temps à préparer le prochain bal. Attention, j'aime beaucoup Jane Austen, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, mais sincèrement, avec Gaskell, on gagne en consistance et en intensité.

En arrivant à Milton, Margaret découvre, et le lecteur avec, une foule de problématiques liées à la révolution industrielle. On sait qu'elle débuta en Angleterre, on oublie néanmoins souvent ses conséquences sur la paupérisation des classes populaires qui s'entassèrent dans les villes au détriment des campagnes, espérant gagner en qualité de vie et en pécule. Or, c'est bien souvent l'inverse qui arriva : si les "sudistes" pouvaient encore vivre dans une sorte d'autosubsistance en cultivant quelques légumes qui servaient de base à l'alimentation, les ouvriers du nord voyaient leur paye partir en fumée dans leurs maigres achats, quand elle n'était pas complètement absorbée par la bière locale pour oublier que l'on se tuait à la tâche pour pas grand chose.

Alors oui, évidemment, il y aura un conflit amoureux, de l'orgueil, des préjugés (comment ça, ça rappelle quelque chose ?), mais le tout avec la présence de questions de société fort pertinentes et intéressantes, qu'il s'agisse de la place des femmes, leur capacité à s'autodéterminer, celle de la religion, ou entre toutes les questions sociales... Bref, avec Nord et sud, j'ai découvert une sacré écrivain que j'espère bien continuer à lire en 2015 !

Texte © Miss Alfie 2015. 
Édition présentée : Nord et sud, Elizabeth Gaskell, traduit de l'anglais, préfacé et annoté par Françoise du Sorbier, Éditions Points, Collection Grands romans, 2010, 670 pages.