LT_COUV

Emprisonné en même temps que ses parents à l'âge de sept ans, Pavel découvre l'enfer du goulag. Séparé des siens, il doit apprendre seul les règles qui régissent son nouvel univers : la violence permanente et la toute-puissance des chefs de gangs. Avec les années, Pavel devient un combattant redoutable mais c'est son talent pour le dessin qui fera de lui une légende.

"Tu ne connais pas Little Tulip ? Tu n'en as pas entendu parler ? Oh ? Vraiment ? Pourtant, c'est une bombe, c'est vachement bien, tu devrais lire, hein". Quand mon dealer me conseille un album, il sait me parler. Parfois même, le fils et la belle-fille s'y mettent. Une vraie conspiration d'un commerçant qui cherche à te faire consommer. Oh, n'étant pas de nature belliqueuse et plutôt pleutre ("la couleur pleutre ?"), je me laisse faire et je prends ce qu'on me conseille. Parfois c'est bien et parfois, c'est mieux que ça.

Dans le cas présent, on est dans le second cas. Que je fasse étalage ici de toute mon inculture, Little Tulip est une nouvelle collaboration entre les deux auteurs et j'avoue ne pas avoir lu les premières. Bref, revenons à ce présent album. C'est effectivement une très très bonne histoire, complexe, multiple, se déroulant à plusieurs époques, de l'enfance du héros jusqu'à sa vie adulte dans les rues de New-York. Pourquoi est-il emprisonné avec ses parents ? Comment va-t-il vivre dans le goulag, évoluer avec les gangs, se placer pour rester vivant pour finalement devenir un prisonnier respecté, etc. On alterne donc entre l'époque actuelle à New-York et des flashbacks en URSS. L'histoire est dure, violente, sombre mais la fin, peut-être à peine trop rapide, permet à l'ouvrage, sans spoiler quoi que ce soit, de se terminer sur une jolie note positive.

Le dessin quant à lui est plutôt agréable. L'ambiance des lieux et de l'action est fort bien retranscrite pas les expressions des personnages et par les couleurs, subtiles. Les personnages sont charismatiques jusque dans le dessin et l'ensemble est donc une franche réussite. Little Tulip est donc un très bon album dont l'histoire aborde un sujet plutôt rare en BD, le goulag, avec un point de vue particulier, celui d'un enfant. Bref, on a ici un de très bons albums de l'année. 

Texte © Alfie's mec, 2014.
Couverture : Little Tulip, Jérôme Charyn et François Boucq, Éditions Le Lombard, 2014.